1111
  • Article publié le 27 janvier 2020
  • /
  • 139 visites

Petite enfance | Motion du collectif CGT Savoie

A l’attention de :
Messieurs QUESNEL et GUILHOT respectivement Président et Directeur de la CAF de Savoie
Et à tous les membres du conseil d’administration de la CAF

A l’issue de la 3ème mobilisation en 6 mois des professionnel.les de la petite enfance dans toute la France, mardi 14 janvier 2020, vous avez accepté de recevoir une délégation de 6 professionnelles représentant le service public et privé.

Le gouvernement prépare une réforme des modes d’accueil depuis plus d’un an et nous avons pu exposer et échanger sur les mesures prévues par la loi ESSOC qui nous inquiètent et que nous réfutons afin de préserver la qualité d’accueil dans tous les EAJE (Établissements d’Accueil du Jeune Enfant) et garantir des conditions de travail décentes et respectueuses pour les professionnel.les à la hauteur de leurs missions.

Au moment où la commission des 1000 premiers jours doit faire ses propositions pour un accompagnement favorable au développement des jeunes enfants et de leur famille, nous vous avons signifié notre opposition à :
- La modification du taux d’encadrement, aucun progrès sur ce sujet ni sur le taux de professionnel.les les plus qualifié.es dans le projet,
- La réduction de la surface minimale par enfant, de 7 à 5,5 m2,
- Au calcul de l’accueil en surnombre à 115% durant 4 à 7 h tous les jours,
- La mise en place de temps de réflexion sur les pratiques uniquement à titre expérimental,
- La logique de « rentabilisation » et de rendement liée à la stricte PSU (Prestation de Service Unique) horaire.

Pour une politique de la petite enfance ambitieuse, nous vous avons fait part de nos exigences :
- 1 professionnel.le pour 5 enfants avant 18 mois et 1 pour 7 après en EAJE,
- 7m2 par enfant partout en France,
- Limiter l’accueil en surnombre à 110% de l’effectif des inscrits en EAJE,
- La généralisation des temps de réflexion sur la pratique professionnelle dans tous les modes d’accueil et la reconnaissance des réunions d’équipe dans le temps de travail,
- L’alignement du coût restant à la charge des familles sur la base du quotient familial quelque-soit le mode d’accueil,
- L’élévation globale des niveaux de qualification des professionnel.les de l’accueil individuel et collectif par la formation initiale et la formation continue.

Parce que l’accueil de la petite enfance ne s’improvise pas, c’est un métier !

Réaffirmons le secteur de la petite enfance comme une politique d’intérêt général.

Plaçons l’accueil du tout petit à l’abri des enjeux de la concurrence et de la marchandisation.

Donnons toute leur place aux bébés, les adultes de demain !

Documents joints

1 Motion collectif CGT Petite enfance pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20