1111
  • Article publié le 20 janvier 2020
  • /
  • 43 visites

Syndicat UFICT-CGT Nanterre | Animatrices, animateurs, jouons notre rôle dans le combat en cours ! Tous en grève le mercredi !

Depuis le 5 décembre, un large mouvement de grève a débuté pour défendre nos conquêtes sociales historiques principalement le système de retraite par répartition.

Porté avant tout par les secteurs des transports (RATP, SNCF), de l’énergie, mais aussi par les enseignants, par le nouveau souffle des « Gilets jaunes », ils sont nombreux à reconduire la grève, à créer des caisses pour assurer la fin du mois et à appuyer les blocages sur les dépôts de bus, des supermarchés, des ports, etc. Des nouvelles formes de luttes émergent de la part des artistes avec des représentations gratuites, des soirées de soutien, etc.

A Nanterre de nombreux travailleur sont en grève et ont également besoin de soutien.

Et nous qu’attendons-nous ?

En tant que service public de proximité nous avons un rôle à jouer dans le rapport de force qui s’est engagé. Les collectivités territoriales subissent également des attaques : coupe des budgets, austérité, non remplacement de postes, privatisation, gel des salaires. Notre métier aussi est menacé et en tant qu’acteurs de l’éducation populaire nous devons être solidaires des enseignants et inversement.

C’est en se déclarant en grève le mercredi que nous impacterons, ainsi qu’en reconduisant en ½ journée les jours de manifestations où nous travaillons l’après-midi.

Sur le plan national :
- Le retrait immédiat du projet de retraite par point qui sera une catastrophe sociale pour les fonctionnaires et plus particulièrement pour les femmes. Ainsi la pension sera calculée sur l’ensemble de la carrière et non plus sur les six derniers mois. Elle ne sera plus garantie puisque dans un système par point la valeur de celui-ci peut fluctuer en fonction de la conjoncture économique.
L’âge pivot (retraite à taux plein) calculé en partie sur l’espérance de vie pourra également changé par décret et non par la loi.

- Le soutien effectif aux revendications des autres secteurs, particulièrement la culture et de l’éducation !

- L’augmentation des salaires et du point d’indice pour les fonctionnaires ! Ce qui augmentera les cotisations !

Sur le plan local :
- La suppression du jour de carence ! La mairie de Nanterre doit se démarquer sur ce point.

- Le remplacement de chaque poste ! Assez de l’alourdissement des taches !

- Un plan de titularisation des contractuels et vacataires ! Pour atteindre un taux de 60% minimum de permanent sur les centres

- Le maintien des gardiens ! Ou une prime conséquente pour les personnels chargés de fermer les structures !

Documents joints

1 Tract Nanterre pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20