1111
  • Article publié le 7 avril 2020
  • /
  • 56 visites

76 | Covid-19 - Organisation des services du Conseil Départemental

Dans le cadre de la crise sanitaire du COVID 19, nous vous prions de trouver ci-dessous les informations concernant l’organisation des services au CD76 et l’organisation du syndicat.

Organisation au CD76 des services :

* Transmission de la liste des missions et services qui sont maintenus en activité au Département de Seine-Maritime, qui assurent des missions essentielles à destination de la population. La priorité est donnée bien évidemment aux missions du social en direction des populations les plus fragiles (personnes en difficultés sociales diverses, Protection de l’enfance, Mineurs Non Accompagnés) mais aussi à la protection maternelle infantile et à la sécurité routière et la gestion des risques naturels (inondations des berges de Seine notamment). Le parc de Clères est fermé mais les agents travaillent pour assurer le bien-être des animaux.

* Le travail a été organisé le plus possible en "télétravail" pour un maximum de missions qui ne demandent pas de contact directe avec les usagers et en fonction des possibilités des agents (il faut avoir un ordinateur personnel et une connexion internet, ce qui n’est pas le cas de tous les agents. En outre, il faut aussi que ce matériel personnel soit disponible pour l’agent qui peut être confiné en famille et avoir les enfants et leurs cours et devoirs à gérer sur informatique). En effet, le département n’avait pas en stock de matériel informatique pour pourvoir ses agents. Il a d’ailleurs fait appel "aux dons" des collègues qui auraient encore du vieux matériel informatique qui pourrait être utilisé par d’autres.

* De nombreux services support fonctionnent aussi pour assurer les rémunérations des agents, des assistants familiaux, des établissements qui accueillent des usagers "pris en charge par le CD76" commes les enfants de l’ASE en établissements, les personnes âgées... Il y a aussi les services support techniques comme l’informatique pour permettre le développement des connexions du "télétravail" aux agents. Le constat est que cela a pas trop mal fonctionné pour les connexions à distance mais du coup, les connexions en interne pour les agents qui se rendent sur site peuvent régulièrement ne pas fonctionner du tout. Ce qui pose un pb de fond : il est évident que les agents qui se déplacent pour assurer les missions essentielles et qui de ce fait prennent des risques, par rapport aux agents en télétravail, doivent pouvoir travailler. Nous avons demandé à la collectivité de diminuer si nécessaire les missions en télétravail non-essentielles pour améliorer les connexions des agents en présentiel.

* Le 13 mars après-midi nous avons eu un CHSCT extraordinaire qui s’est tenu, sur notre demande. Nous en avons demandé un autre vendredi dernier, le syndicat SUD aussi. La collectivité a répondu favorablement si les moyens techniques nous permettent de le tenir en visioconférence. Nous attendons la convocation.

* Pour l’instant, il n’y a pas de perte de salaire et pas de perte de congés mais dès que le décret sera paru pour la fonction publique, nul doute que notre collectivité s’en emparera car il y a déjà des discussions en cours comme certains cadres nous l’ont fait remonter. Ils nous ont aussi fait remonter, dès le début, que le CD76 envisageait de récompenser les "agents méritants" qui avaient continuer de travailler notamment en présentiel.

* Le laboratoire du département est mis à contribution pour participer à la lutte contre le covid 19 en plus de ses missions "sanitaires" habituelles. Il a pu fabriquer du gel hydroalcoolique pour approvisionner les services du CD76 et va participer à la réalisation des tests de dépistage du covid 19.

Organisation du syndicat :

* Dès le premier jour nous sommes organisés pour assurer la continuité de l’activité syndicale et surtout, permettre aux agents de pouvoir nous contacter bien que nous soyons en télétravail. Les collègues peuvent nous contacter par mail ou par message vocal. Nous avons accès aux deux et répondons à toute u=interpellation dans la journée.

* Nous utilisons les applications telle Whatsapp pour créer des groupes de discussion et faciliter les échanges de la direction du syndicat pour assurer le quotidien. Nous avons ainsi un groupe pour le secrétariat du syndicat et un groupe pour les camarades de la CE et qui sont travailleurs sociaux afin de pouvoir échanger sur le quotidien de nos collègues qui travaillent toujours en présentiel. ça fonctionne pas trop mal.

* Nous faisons remonter à la direction les infos qui nous arrivent du terrain et qui indiquent des difficultés ou des incohérences de façon à ce que la collectivité prenne immédiatement les mesures correctives immédiatement. Nous servons aussi de relais auprès des agents qui se questionnent beaucoup sur leurs droits en cette situation et assurons une vigilance pour éviter certaines dérives de la part de la collectivité..

* Nous avons aussi relancé notre préavis de grève jusqu’au 30 juin, dans l’objectif d’être prêt à la fin du confinement pour relancer les mobilisations pour obtenir le retrait de la réforme des retraites, l’abrogation de la loi de transformation de la fonction publique et aussi demander des comptes sur la crise sanitaire et l’inconséquence de ce gouvernement et des précédents.

* Nous essayons de faire des envois réguliers à nos adhérents et à tous nos collègues sur l’actualité au CD76 mais aussi sur le plan revendicatif et nous nous appuyons sur les documents de notre fédération mais aussi les écrits que nous recevons de la confédération et de nos structures. Les remontées du terrain sont positives. Les agents comptent sur nos informations et sur notre capacité à interpeller si besoin la direction (d’après les messages de retour et les appels de nos camarades).

PS : une amicale et très fraternelle pensée à tous nos camarades sur le pont et dont les collègues assurent les missions les plus sensibles comme les soignants, les agents des EHPAD, les agents de collecte des déchets, les salariés du commerce... comme nos collègues du CD76, ils assurent notre bien-être quotidien.




A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20