1111
  • Article publié le 23 avril 2020
  • /
  • 70 visites

93 | Plaine Commune - La CGT active pendant le confinement !

Les représentants du personnel font le point de la situation avec la direction générale chaque semaine, et cela avant même le début du confinement.

La CGT a fait remonter les demandes fortes des agents d’avoir tous les moyens indispensables pour protéger leur santé. Il s’agit :
- du gel hydroalcoolique,
- des gants,
- des produits pour désinfecter les équipements et outils de travail
- des masques à renouveler quand cela est nécessaire
Nous avons également insisté pour que les locaux soient nettoyés plus régulièrement (notamment ceux entretenus par les communes) et pour que les visières ou les lunettes de protection soient mises à disposition.

Avec quelles résultats ?
Nous avons insisté pour que Plaine Commune détermine des procédures obligatoires destinées à protéger les agents de la même manière dans toutes les UT. Nous avons obtenu que l’employeur mette en place ces protocoles et en informe les agents..
Les équipements indispensables ont finalement été mis à disposition dans les différents lieux de travail. Ici et là, des collègues signalent encore des dysfonctionnements. A chaque fois, le syndicat alerte l’employeur pour que la situation soit conforme aux procédures prévues.

Quelles sont les obligations de Plaine Commune ?
L’employeur est responsable de la santé et de la sécurité des salariés. C’est pourquoi le CIG petite couronne a mis à disposition des employeurs des fiches sur les dispositions à prendre obligatoirement (notamment pour les agents en charge de la propreté et de la collecte, dans les vestiaires, dans les véhicules et aussi pour ceux travaillant dans les bureaux).

Et maintenant, le gouvernement s’en prend à nos congés !
Il est offert aux employeurs territoriaux la possibilité de nous confisquer jusqu’à 10 jours de congés et de nous imposer les dates d’une partie des jours de RTT et du Compte Epargne Temps !

Non au hold up sur ces journées qui nous appartiennent : lire le tract ici.

Nous nous félicitons de la décision prise par de nombreux élus de ne pas toucher aux congés. Par contre, force est de constater que certains ont saisi l’occasion et pris des mesures pour supprimer des congés payés.

Que dit Plaine Commune sur les congés ?
Une note de service du 30 mars 2020 précise qu’à Plaine Commune :
- les congés 2019 pourront être reportés jusqu’au 30 juin 2020 ;
- la période ouverte pour déposer les jours 2019 sur un Compte Epargne Temps sera étendue également jusqu’au 30 juin 2020.
- les congés 2020 qui avaient pu être programmés durant la période de confinement pourront faire l’objet d’un report.

Lettre ouverte de l’intersyndicale de la région parisienne au Préfet, représentant de l’Etat
Un prolongement du confinement a été annoncé, au moins jusqu’au 11 mai. Or, dès maintenant, de nombreuses entreprises organisent la reprise du travail avec votre soutien, risquant de mettre en péril la vie de nombreux francilien.ne.s. Pour la CGT, FO, Solidaires, la FSU, l’UNEF et l’UNL, il est inenvisageable de faire redémarrer l’économie de la région sans que les mesures suivantes ne soient mises en œuvre a minima :
- tests sérologiques systématiques de tous les citoyens à risque, comme le préconise l’Organisation Mondiale de la Santé ;
- masques et gels accessibles et gratuits pour tou.te.s les francilien.ne.s ;
- décontamination de tous les locaux et de tous les transports publics.
Retrouver ici la lettre ouverte de l’intersyndicale

Il a été annoncé une réouverture des écoles, collèges et lycées à partir du 11 mai, entrainant la mise en interaction d’au moins 2,5 millions d’élèves et 200.000 agents pour lesquels nous exigeons un dépistage obligatoire avant cette date.
Nous tenons à vous informer de notre opposition résolue à tout dispositif du type « Contact tracing » qui serait une nouvelle atteinte grave aux libertés publiques.
Nous restons, comme l’immense majorité des salariés franciliens, dans l’attente des réponses à nos revendications, qui restent plus que jamais d’actualité :
- Réquisition immédiate des 24.300.000 masques de La Poste pour les personnels soignants d’Ile-de-France
- Réouverture immédiate de l’hôpital du Val-de-Grâce et de l’Hôtel-Dieu avec ces 673 lits
- Mise à disposition des moyens humains et matériels de tous les établissements médico et médico-sociaux
- Maintien à 100% de la rémunération des salariés franciliens en chômage total et partiel, exonération de leurs factures du quotidien (eau, gaz, électricité…)
- Interdiction des licenciements
- Fermeture immédiate de toutes les entreprises dont l’activité n’est pas essentielle aux besoins de la population, avec maintien à 100% des salaires
- Réouverture immédiate des usines Honeywell (Laintel, 22) et de Luxfer (Gerzat, 63) permettant de produire 200 millions de masques par an et 950 bouteilles d’oxygène médicales par jour
- Relocalisation et nationalisation de toutes les entreprises indispensables aux besoins de la population

Agents ayant le COVID-19
Nous recommandons de faire un arrêt maladie.
Si vous pensez qu’il y a un lien possible entre le travail et la maladie : formalisez une déclaration d’accident de travail.

Le déconfinement ne se fera pas sans mon avis
Quels procédures envisagez-vous pour la reprise du service ?
L’accueil du public, les activités à rétablir prioritairement, les mesures de protection individuelles et collectives à prévoir...
Faites nous part de vos interrogations et de vos propositions pour votre activité.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20