1111
  • Article publié le 24 septembre 2020
  • /
  • 92 visites

CGT Occitanie | Comité Technique Paritaire : Une rentrée sous COVID - Des agents régionaux sous pression

Mesdames, Messieurs les élus régionaux, vous nous avez convoqués à ce CTP une nouvelle fois en visio en plein rebond pandémique en Occitanie. Vous avez certainement pris la bonne décision bien que les conditions d’exercice de notre mission de représentants du personnel nous soient rendues plus difficiles, plus éprouvantes et plus pénibles par le travail à distance.

Le CTP est certes une instance mais également un collectif de travail que la crise sanitaire a fortement dégradé. Mais, pour la CGT, cela était peut-être le prix à payer pour garantir le meilleur niveau de protection sanitaire des agents régionaux.

Le 18 juin dernier, en plein déconfinement, nous n’avions pas compris que la Présidente convoque les agents régionaux à venir inaugurer en présentiel l’espace Charles de Gaulle à l’hôtel de région de Toulouse. Comme nous ne comprenons pas, alors que la majorité des départements d’Occitanie sont en zone rouge, que le Conseil régional fasse venir des quatre coins de la région Occitanie une centaine de citoyens pour la Convention Citoyenne d’Occitanie du 10 au 12 septembre à Toulouse et du 24 au 26 septembre à Montpellier.

Peut-être n’avons-nous pas le même niveau d’information de la part des autorités sanitaires et préfectorales ? Auquel cas, s’il est possible de réunir une centaine de personnes dans des locaux de la Région, nous vous demandons de reprendre avec toutes les précautions d’usage les séances des instances représentatives du personnel en présentiel dans les meilleurs délais. Et nous demandons par la même occasion l’abrogation des mesures dérogatoires et le retour de l’application du règlement intérieur adopté par le CTP du 15 mars 2019.

Mais nous souhaitons, Mesdames, Messieurs les élus régionaux, à l’occasion de ce CTP vous informer plus particulièrement de la situation subie par les agents régionaux des lycées à l’occasion de cette rentrée scolaire sous COVID.

Lors de la réunion de préparation de rentrée en juillet, la CGT avait alerté la Collectivité sur les difficultés d’appliquer les protocoles sanitaires dans les lycées de la Région avec les personnels présents. Consciente de la surcharge de travail, la Collectivité devait renforcer les effectifs là où c’était nécessaire.

Dans le contexte de pandémie assurer l’entretien des lycées est vital pour la protection des usagers : élèves, apprentis, personnels État et Région.

Force est de constater qu’à cette rentrée scolaire sous COVID, de nombreux lycées n’ont pas les effectifs suffisants pour assurer leurs missions d’entretien, d’accueil, de restauration, d’internat selon les normes sanitaires en vigueur. Au sous-effectif structurel, aux réticences habituelles de la collectivité à remplacer les agents absents, s’ajoute la lourdeur de la mise en œuvre des protocoles sanitaires liés à cette crise.

La CGT en a informé la Présidente Carole DELGA et l’Administration régionale dès le 4 septembre 2020. L’inaction et le laisser-faire de l’Administration régionale ne sont pas acceptables. Et les consignes données par la Région aux proviseurs des lycées de faire appel à des sociétés de nettoyage privées pour pallier les absences de personnels sont contraires aux principes et aux valeurs du service public pourtant revendiquées par la majorité régionale. Sans compter que ce transfert de l’entretien au privé est payé…. par les familles !

La CGT a dû déposer plusieurs préavis de grève. Les personnels des lycées ont dû cesser le travail pour que la Région entende leurs revendications. Il aura fallu ces grèves des personnels d’entretien pour que soient dépêchés par la Région, en urgence, des remplaçants.

Ce mode opératoire jusqu’au-boutiste, de mise sous pression des agents régionaux des lycées, de la part de la Région Occitanie n’est pas à la hauteur de la situation sanitaire, ni aux desiderata de la Présidente Carole DELGA qui exige l’excellence dans la réalisation du service public.

C’est pourquoi, à ce CTP de rentrée, la CGT demande solennellement à la Présidente Carole DELGA et à sa majorité régionale de prendre les mesures nécessaires pour :

- Le respect et le renforcement du service public régional : des agents publics pour le service public !
- la dé-précarisation massive des agents contractuels (700 contractuels)
- le remplacement systématique et sans délai des agents absents et la mise en place des équipes des titulaires-remplaçants correctement dimensionnées et départementalisées
- la révision des indicateurs emploi ARL pour faire face aux exigences sanitaires

Les élu.e.s CGT du CTP

Le 24 septembre 2020



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20