1111
  • Article publié le 6 novembre 2020
  • /
  • 565 visites

75 | CGT FTDNEEA - Préavis de grève pour le 17 novembre 2020 pour les personnels de la DPE de la ville de Paris

Madame la Maire,

Le Syndicat CGT FTDNEEA de la ville de Paris dépose ce jour, par la présente, un préavis de grève spécifique pour le 17 novembre 2020, pour les agents cités en objet, à partir de 00h00 pouvant aller de 55 minutes (à partir du début ou fin de service) à 24h00 reconductible et indéterminé.

Madame la Maire de Paris, nous avons fait le choix d’attendre la tenue de la dernière réunion sur les ratios promus/promouvables et sur la tenue du CHSCT DPE de ce jour. Peut-être étions nous naïfs d’avoir cru à de possibles réponses positives à nos revendications ? Même, si Madame la Présidente du CHSCT DPE a pris bonne note d’un certain nombre de nos interrogations pour la protection et la santé des personnels mais cela est loin de faire le compte.

Nous avons rencontré la quasi-totalité des Maires d’arrondissements ainsi que celle des Président(e)s des Groupes politiques pour leur présenter notre vision sur l’organisation, la modernisation, la reconquête de notre Service Public de la Propreté et de l’Assainissement de Paris en lien direct avec l’Environnement, la salubrité publique et la santé des usagers. Une grande majorité d’Élu(e)s, nous ont indiqué qu’un certain nombre de nos revendications étaient de bon sens.

Cette vision a été exprimée par écrit dans 4 tracts distribués aux usagers, ces tracts ont été remis et expliqué à Madame Colombe BROSSEL votre Adjointe chargée de la Propreté et de l’Assainissement de Paris. Nous exprimons la demande d’un inventaire des moyens humains et matériels du Service Public ainsi que celui des besoins réels des usagers pour en faire un constat partagé. Là aussi, une grande majorité d’Élu(e)s partage notre demande.

A ce jour, nous n’avons aucune réponse sur ces revendications, vous qui vous faites la championne du dialogue social, la championne de la déconcentration. Il n’en est rien !

Vous avez fait croire, pendant votre campagne, aux électrices et électeurs parisiens que le budget de la Propreté de Paris serait doublé pour aller à 1 milliard d’euros. De l’aveu même d’un de vos proches « il n’en sera rien » ! C’est bien le budget de la DPE additionné à une partie des budgets de la DVD et de la DEVE qui fera le milliard, donc pas un centime de plus. Une belle escroquerie vis-à-vis de vos partenaires politiques, de vos électrices et de vos électeurs !

Le dialogue social mis en place depuis votre nouvelle mandature est du même acabit que votre précédente ! Ce sont des semblants de discussions où tout est bouclé d’avance !

Notre Direction prend le risque d’envoyer des agents à la mort avec des mesures floues ou chacun fait ce qui lui plait, y compris pour les salariés des prestataires privés !

Elle n’est même pas capable de faire respecter les prérogatives de la Mission Inspection Santé Sécurité au Travail.

En fait, sa politique n’est qu’une question de faire valoir, de communication mais elle n’a nullement pris en compte la situation sanitaire. Ce qui guide cette politique est strictement basé sur la finance.

Les savonneurs de planche seraient-ils toujours à la manœuvre ?

Nous sommes associés au préavis de grève déposé par le Comité des Syndicats CGT de la ville de Paris pour le 17 novembre 2020, nous sommes en accord total avec les revendications posées.

Au-delà de celui-ci, nos revendications spécifiques sont :

➢ L’application stricte des recommandations de la MISST pour les agents de notre Service Public, comme pour les salariés des entreprises sous-traitantes ;
➢ L’ouverture de négociations pour la remunicipalisation de l’ensemble des missions confiées aux entreprises privées (inventaire des moyens matériels et humains existants et des besoins réels des usagers, communication de l’ensemble des budgets alloués aux entreprises privées, plan garage…) ;
➢ L’ouverture de négociations sur l’amélioration des conditions de travail et sur la modernisation du Service Public de la DPE (locaux, lavage des vêtements, l’utilisation de la chaleur des égouts, l’utilisation des flux des égouts, l’optimisation du système de séparation des eaux pluviales…) ;
➢ L’ouverture de négociations sur les effectifs ;
➢ Des ratios à 100 % pour toute la filière ouvrière que nous représentons ;
➢ La poursuite des négociations (arrêtées le 25 octobre 2019) sur les reclassements indiciaires et déroulements de carrière de la filière ouvrière que nous représentons …

La loi vous oblige à nous recevoir pour négocier, nous sommes prêts, et compte tenu de l’importance des sujets traités, de l’urgence environnementale, de l’impatience et de la mobilisation des agents, nous vous y attendons Madame la Maire de Paris. Les agents décideront des suites à donner, et notre Organisation Syndicale met à leur disposition tous les moyens dont elle dispose.

Sans haine et sans regret, ni oubli ni pardon…

Pour le Syndicat CGT FTDNEEA
Le Secrétaire Général
Régis VIECELI



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20