1111
  • Article publié le 5 octobre 2021
  • /
  • 64 visites

22 | CGT Conseil Départemental : Préavis de grève local, pour le 5 octobre 2021 pour l’ensemble des agent.es de la Collectivité.

Monsieur Le Président,

Depuis plus d’un an et demi, l’ensemble des agent.es du conseil départemental des Côtes d’Armor sont aux avant-postes pour maintenir un service public de qualité, en dépit des conditions sanitaires et des multiples contraintes et injonctions contradictoires. Pour autant, ils ne peuvent plus tout accepter : les sous effectifs, la destruction du statut de la Fonction publique et la remise en cause des services publics, le retour de la réforme de l’assurance chômage, de la contre-réforme des retraites et des menaces contre notre régime la CNRACL… les raisons de la colère ne manquent pas !

De plus, depuis le début du mois d’août avec la mise en application de la loi « relative à la gestion de la crise sanitaire », le passe sanitaire jalonne notre quotidien. La CGT rappelle qu’elle s’oppose à ce que la situation sanitaire soit utilisée par le gouvernement et le patronat pour accélérer la remise en cause des droits et des acquis des salarié·es.

Pour la CGT, la vaccination représente un progrès considérable en termes de santé publique. Cependant, la CGT s’oppose à toute sanction ou exclusion de salarié.e au motif de la non-présentation du passe sanitaire ou du refus de vaccination. L’élargissement et l’accélération indispensables de la vaccination demandent de renforcer l’accès à la santé, les moyens de l’hôpital public et de la médecine du travail. Cela nécessite de convaincre et de rassurer, et non de sanctionner les salarié·es. Il est clair qu’il s’agit là d’une opportunité supplémentaire donnée par le gouvernement aux employeurs publics pour réorganiser, remanier les services de la façon la plus arbitraire qui soit.

La CGT dénonce la loi du 5 août 2021 dite de gestion de la crise sanitaire et en demande l’abrogation.

Dans ce contexte lourd de conséquences pour la santé et la sécurité des travailleuses et travailleurs, poursuivre la suppression des CHSCT est une aberration. La CGT réaffirme que tous les moyens nécessaires à la santé, à la prévention et à l’amélioration des conditions de travail des agent.es et salarié.es doivent non seulement être maintenus, mais être renforcés.

Les agent.es voient leurs conditions de travail se dégrader, les arrêts de travail augmentent tout comme les suppressions de poste sur fond d’explosion du chômage. L’heure est au partage du travail entre toutes et tous et donc à la baisse du temps de travail.

De plus, nous n’acceptons pas la précarisation massive rendue possible par l’élargissement du recours au recrutement par contrat, les logiques d’externalisation, de privatisation et le détachement d’office, aggravant leur la santé des agents, leur sécurité et leurs conditions de travail. Nous rejetons également l’affaiblissement des prérogatives des CAP qui transforme le droit à la carrière des fonctionnaires en outil managérial.

Lire l’intégralité du préavis au format PDF


RASSEMBLEMENTS DANS LES CÔTES D’ARMOR le mardi 5 OCTOBRE 2021
- SAINT-BRIEUC, A 11h au PARC DES PROMENADES
- LANNION, à 11h30, Parking de la Poste
- GUINGAMP, 17h30, Parvis de la gare



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20