1111
  • Article publié le 28 septembre 2021
  • /
  • 98 visites

92 | CGT Mairie de Nanterre : Préavis de grève 5 octobre 2021

Madame la Maire-Adjointe,

Aux avant-postes depuis plus d’un an et demi, les fonctionnaires et agent.es de la mairie de Nanterre ont maintenu un service public de qualité en dépit des conditions sanitaires et des multiples contraintes et injonctions contradictoires.

Pour autant, elles et ils ne peuvent plus tout accepter : destruction du statut de la Fonction publique, passage forcé aux 1607 heures, mise en place du RIFSEEP, restrictions au droit de grève, lignes directrices de gestion de l’austérité, sous effectifs, postes vacants non remplacés, remise en cause du service public ... Et au plan national : retour de la réforme de l’assurance chômage, de la contre-réforme des retraites et des menaces contre notre régime, la CNRACL. .. Les raisons de la colère ne manquent pas !

De plus, depuis le début du mois d’août, nous devons faire face à la mise en application de la loi « relative à la gestion de la crise sanitaire ». A la CGT, nous nous opposons à ce que la situation sanitaire soit utilisée dans notre ville pour accélérer la remise en cause de nos droits et de nos acquis. Nous nous opposons à toute sanction ou exclusion de salarié.e au motif de la non-présentation du passe sanitaire. Nous nous opposons à toute suspension liée à l’obligation vaccinale. Nous dénonçons la loi du 5 août 2021 dite de gestion de la crise sanitaire et en demandons l’abrogation.

Dans ce contexte lourd de conséquences pour notre santé et notre sécurité au travail, poursuivre la suppression des CHSCT est une aberration. Nous réaffirmons que tous les moyens nécessaires à la santé, à la prévention et à l’amélioration de nos conditions de travail doivent non seulement être maintenus, mais être renforcés.

Malgré le vote du Conseil Municipal du 5 juillet dernier, nous continuons à refuser le « vol de congés » par l’augmentation du temps de travail au prétexte d’un alignement à 1607 heures annuelles alors que nous voyons nos conditions de travail se dégrader, et les arrêts de travail augmenter, sur fond d’explosion du chômage.

L’heure est au partage du travail entre toutes et tous et donc à la baisse du temps de travail.

De plus, nous n’acceptons pas la précarisation massive rendue possible par l’élargissement du recours au recrutement par contrat, les logiques d’externalisation et de privatisation. Afin de limiter l’affaiblissement des prérogatives des CAP qui transforme le droit à la carrière des fonctionnaires en outil managérial, nous exigeons que la Mairie de Nanterre applique intégralement les critères (LOG PI) du CIG de la Petite Couronne qu’elle a voté en Comité Technique.

La CGT réaffirme son opposition aux mesures régressives contenues dans la loi dite de transformation de la Fonction publique du 6 août 2019 et en revendique l’abrogation. Sous couvert de modernisation, cette loi mine le statut de la Fonction publique, garant de la neutralité du service rendu et de l’égalité des droits des agentes et agents, mais aussi des usagères et usagers.

Lors de la réunion sur les salaires des fonctionnaires et agent. es publiques du 6 juillet, la Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques a confirmé son refus du dégel de la valeur du point d’indice et de toute augmentation générale. Ce blocage a pour conséquence une perte de 17 % du pouvoir d’achat impactant également le niveau des retraites. Alors que l’argent « magique » coule à flots, que des milliards d’euros sont distribués aux actionnaires des grands groupes au travers du « quoi qu’il en coute » et des cadeaux fiscaux, la question d’une autre répartition des richesses est posée.

C’est dans ce cadre salarial contraint que la Ville de Nanterre a fait le choix de mettre en place le RIFSEEP en même temps que l’augmentation du temps de travail en se glorifiant d’une hausse de 750.000€ de l’enveloppe du régime indemnitaire. Nous ne sommes pas dupes ... Cela ne suffit pas à faire passer la pilule des 2.5 millions d’euros d’économies réalisées sur notre dos par l’augmentation du temps de travail (voir le Rapport de la Cour des Comptes 2020 pages 57-58). Et cela suffit d’autant moins que la mise en application de ces deux réformes structurantes est sensée aller à marche forcée cet automne alors que nous avons toutes et tous le nez dans le guidon en raison de l’urgence sanitaire.

Enfin, alors que le décret n02021-1123 du 26 août 2021 porte création d’une allocation forfaitaire de Télétravail au bénéfice des agents publics, nous revendiquons son versement aux agent. es concerné.es ainsi que l’ouverture à 3 jours de télétravail par semaine contemplée par l’Accord du 13 juillet relatif à la mise en œuvre du télétravail dans la Fonction Publique.

Nous revendiquons :
- L’abandon du passage aux 1607 heures et le maintien de tous nos jours de congés.
- Le maintien et le développement du niveau de régime indemnitaire qui ne doit pour personne être inférieur aux dispositifs précédents.
- La création de postes statutaires partout où cela est nécessaire et donc la fin des suppressions de postes.
- Des déroulements de carrière respectueux des principes du Statut.
- La définition collective par les équipes de travail des objectifs de service et des moyens de mise en œuvre.
- La reconnaissance, en terme de moyens, des espaces temps consacrés à l’échange entre les agent. es et leur hiérarchie sur l’organisation du travail et les relations au sein des services.
- L’extension du champ de consultation des comités techniques au budget, aux marchés publics, aux décisions de délégations de services publics, à la définition des objectifs des services et à leurs bilans.
- Le maintien et le développement des droits et garanties collectifs et individuels des personnels territoriaux, singulièrement du CHSCT.

Pour toutes ces raisons, la CGT des Territoriaux de la Mairie de Nanterre appelle à une journée de grève et de mobilisations le 5 octobre 2021 afin que les agent-e-s de la Ville puissent porter à nouveau, haut et fort, leurs légitimes revendications. En conséquence, nous déposons un préavis de grève de 0 à 24 h pour la journée du mardi 5 octobre 2021 pour l’ensemble des agent·e·s de la Ville et du CCAS.

Notre organisation reste disponible pour toute négociation sur les revendications des personnels.

Nous vous adressons, Madame la Maire-Adjointe, nos sincères salutations syndicalistes.

Catherine Marchais
SG UFICT CGT des Territoriaux
de la Mairie de Nanterre

Pour la CGT
https://Icgtmairienanterre.blogspot.com/

Documents joints

1 preavis_greve_5_octobre_2021 pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20