1111
  • Article publié le 23 septembre 2021
  • /
  • 250 visites

FDSP-CGT | Professionnel.le.s du secteur social, vous avez toutes les raisons de vous mobiliser !

Le 5 octobre, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEF, UNL appellent à une journée de grève et de manifestation contre les mesures, plans et projets de régression sociale du gouvernement. Nous, professionnel·le·s du secteur, en subissons quotidiennement les conséquences avec les différents textes qui viennent remettre en question et mettre à mal l’exercice de nos missions.

Entre le plan pauvreté, la prise en compte de mesures liées aux 1000 premiers jours de l’enfant, la réforme du code pénal de la justice mineur et la réforme de la protection de l’enfance, les décisions et la liste des plans du Gouvernement s’allonge sans que jamais nos revendications premières ne soient entendues.

Le discours que le Président a tenu à Marseille en est le reflet, en complète déconnexion avec la réalité des conditions de travail dégradées que nous vivons dans la mise en œuvre des missions de service public, au service de la population.

Rien n’est dit sur la création d’emplois de fonctionnaires nécessaire à l’exercice des missions de service public.

Rien n’est dit sur l’augmentation des salaires alors que nos rémunérations sont gelées depuis plus de 10 ans et que notre pouvoir d’achat a baissé de 17%.

Rien n’est dit sur le temps de travail dont la réduction permettrait de pouvoir travailler mieux et travailler toutes et tous.

C’est d’ailleurs dans ce sens et sur l’expression de ces besoins urgents que de nombreux agent.e.s se mobilisent pour défendre leurs conditions de travail et le droit à un accompagnement digne pour la population.

Nous, professionnel·le·s ne voulons plus :
- avoir à laisser les enfants et leur famille, les personnes âgées et l’ensemble des publics, de plus en plus fragilisés sans réponse,
- proposer des rendez-vous à trois semaines car les charges de travail sont trop importantes,
- avoir à passer d’une situation à une autre pour pallier le manque criant d’effectif,
- participer à la fragilisation, voire à la mise en danger du public accompagné,
- mettre de côté notre déontologie pour répondre à la pression de logiques gestionnaires,
- faire face à un manque de reconnaissance de nos qualifications.

C’est dans ce contexte que la Fédération CGT des Services publics appelle tous les agent·e·s à préparer la journée nationale de grève, à donner à la campagne CGT " 10% immédiatement pour la Fonction publique " toute sa place le 5 octobre en exigeant :
- 10% d’augmentation salariale immédiatement, mesure nécessaire pour rattraper les pertes accumulées depuis 10 ans et dégeler le point d’indice ;
- 10% de travail en moins rapporté à la durée légale, c’est permettre de créer des emplois, tout comme l’avait permis le passage aux 35 h, de travailler mieux et travailler toutes et tous en passant aux 32h ;
- 10% de création de postes, c’est répondre aux besoins sociaux dans les services publics ;
- 10% de formation en plus c’est donner les moyens de mieux répondre aux besoins du public.

CETTE SITUATION N’A QUE TROP DURÉ POUR LES PERSONNELS DU SECTEUR SOCIAL ! TOUS ENSEMBLE DANS LA RUE LE 5 OCTOBRE POUR FAIRE ENTENDRE NOS REVENDICATIONS !

Documents joints

1 Tract 5 octobre médico social pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20