1111
  • Article publié le 2 février 2021
  • /
  • 116 visites

64 | Territoriaux du Boucau - 4 février 2021 : Manifestation à Bayonne

Chère, cher collègue,

La situation devient de plus en plus compliquée pour un grand nombre d’entre nous, salariés du privé, du public, les retraités, les étudiants, les petits patrons. A l’inverse pour les actionnaires, les grands groupent financiers tout va bien. Le gouvernement ne cesse de financer avec de l’argent public donc notre argent des mesures qui ne servent à rien.

On octroie des millions par exemple au groupe Carrefour et celui-ci supprime des milliers d’emplois, on fait le constat que nous avons un problème de vaccins, etc..... et le groupe Sanofi supprime des emplois dans la recherche et développement, les 10 plus grosses fortunes mondiale se partagent plus de 479 milliards (source Oxfam). Les salariés de la Fonction Publique se battent pour avoir des moyens humains, et matériel pour faire face à la pandémie de la Covid. Un an après rien n’a bougé pour ces salariés !

Le gouvernement dit entendre le mécontentement, en fait il n’en est rien, il poursuit sa politique de casse , sa politique capitaliste pour toujours les mêmes : Le grand patronat et les actionnaires.

Cette logique, nous sommes nombreux à la Combattre dans des mouvements divers, mais pas suffisamment pour inverser le cour des choses.

Le 4 février à l’appel de la CGT et de la FSU, malheureusement nous n’avons pas pu élargir le mouvement, car il faut aussi se le dire de nombreux syndicats ne jouent pas leur Rôle. Il y a un appel à la grève et manifestation, cet appel fait suite à plusieurs initiatives de fédérations différentes. Nous sommes donc dans la construction d’un rapport de force.

Il est important que nous nous mobilisions car des projets néfastes pour nous agents territoriaux vont voir le jour dans les prochains mois . Il faut déjà montrer à nos élus locaux que s’ils veulent les appliquer cela ne se fera pas sans nous !

Plusieurs organisations se sont opposés à la loi du 6 août 2019, loi dite de transformation de la Fonction Publique, cette loi ne sert uniquement qu’à casser le statut de la fonction publique, à enclencher la même démarche que nos collègues de la poste, de France télécoms qui sont passés d’un statut de fonctionnaires à celui de salariés du privé, avec les conséquences sur le service public et les usagers.

Cette loi est du même tonneau, on casse les CAP,le CHSCT n’existera plus on le regroupe avec le CT cela s’appellera le Comité social Territorial, en même temps on rogne les droits des agents, on donne les pleins pouvoirs aux Maires concernant les nominations, les carrières, le régime indemnitaire, on va nous supprimer des acquis locaux.

Des résistances à cette loi commencent à voir le jour, nos collègues de ST Denis sont en grève depuis un mois, les syndicats de la ville de Paris, on fait une lettre ouverte au Maire, plusieurs collectivités ont enclenché des pétitions, donc rien n’est perdu ! Quelques Maires refusent d’appliquer cette loi, notamment celui de Bonneuil-sur-Marne.

Toutes ces résistances sont possibles parce qu’il existe des syndicats, et notamment la CGT.

Au plan local, nous essayons de maintenir une activité, d’être présents dans les services de distribuer régulièrement de l’information, les élus au travers de ces activités savent que la CGT est bien présente au Boucau. Nous avons des acquis qui montrent aussi l’utilité du syndicalisme CGT dans notre collectivité.

Ce syndicalisme , on peut toujours l’améliorer, il faut le renforcer et nous avons toutes et tous un rôle à jouer sur ce point. Nous nous sommes fixés l’objectif de 5 adhérents nouveaux en 2021 et de conserver tous les collègues partant à la retraite. Le renforcement ne se fera sans vous !

Nous sommes intervenus auprès du Maire et président du CCAS, concernant les départs en retraite, car il faut toujours devancer, cela oblige les élus à parler de ce sujet. Au niveau du CCAS, nous sommes intervenus à deux reprises concernant la prime Grand Age et avons interpellé la députée et l’ARS, le Ministère. Une revalorisation de l’indemnité de transport devrait être appliquée mais là aussi, il faut que le CA prenne une délibération c’est le sens du courrier que nous avons envoyé. Si, il n’y avait pas la CGT, il n’est pas certain que ces sujets soient abordés, donc pas appliqués.

Du 1er au 15 Mars, nous allons voter pour notre caisse de retraite,
il est important que tous les agents fonctionnaires ayant 28h hebdomadaires donc affiliés votent et si possible pour la CGT.
La CNRACL est la seule caisse de retraite qui élit son conseil d’administration. Le gouvernement voudrait la faire disparaître, cela sera plus difficile si il y a de nombreuses et nombreux votants. Et si la CGT sort 1er organisation.

La CGT engage une bataille sur une campagne que l’on appelle les 10%.

• Premier élément la question de l’augmentation du point d’indice, les 10% pour rattraper les pertes de pouvoir d’achat(18% depuis 2010), nous proposons de faire passer le point à 5€15 au lieu de 4€63.
• 10% de réduction du temps de travail, on passerait aux 32h00, cela créerait des milliers d’emplois.
• 10% d’effectifs en plus soit 180 000 emplois supplémentaires pour répondre aux besoins sociaux
• 10% du temps de travail consacré à la formation Professionnelle.
• L’égalité salariale Femmes/Hommes
• la titularisation de tous les agents (es) occupant un emploi permanent.
• L’abrogation de la loi dite de « transformation de la Fonction Publique »

Le 4 février, retrouvons nous à la manifestation à :
Bayonne 10h30
Place Ste Ursule

Pour celles et ceux qui veulent conforter la présence CGT dans notre collectivité, qui pensent qu’il est important de s’organiser, d’avoir un syndicat porteur de nos revendications, qui préfèrent le collectif à l’individualisme.

Documents joints

1 Lettre appel 4 février 2021 pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20