1111
  • Article publié le 9 juin 2021
  • /
  • 39 visites

63 | Rassemblement 15 juin 2021 Clermont-Ferrand

MARDI 15 JUIN 2021
journée nationale de grève et d’actions pour l’abrogation de la loi dite de transformation de la Fonction publique

Vol des congés • Gel du point d’indice • Lignes directrices de gestion de l’austérité • Suppression des CHSCT • Remise en cause des commissions de réforme, alors que l’on assiste partout l’aggravation des conditions de travail, de la souffrance, des risques psycho-sociaux • Mise à mort de la Fonction publique de carrière • Détachement d’office des fonctionnaires dans des entreprises privées en cas de concession d’un service, d’externalisation, de privatisation • Restrictions au droit de grève, qui est une liberté démocratique • Vers une fin de l’égalité de traitement, de l’unicité des grilles et du point d’indice • Liquidation du statut de la fonction publique et mise en place par ordonnance d’un code de la Fonction publique (passage des droits collectifs attachés la personne des pseudos droits renégociables attachés la collectivité ou l’administration, donc aggravation de l’individualisation) • Poursuite de l’offensive contre les régimes particuliers de retraite, dont notre CNRACL !

Pour nos droits collectifs, nos acquis, nos libertés, c’est en marche arrière toute

Pour Macron et ses amis de la finance, il faut privatiser, privatiser, privatiser ! Ce qui passe par réduire les coûts disent-ils et baisser les masses salariales. Ce n’est pas au virus que Macron a déclaré la guerre, c’est aux services publics territoriaux et aux agents chargés de les mettre en oeuvre !

Et le gouvernement n’hésite pas utiliser l’état d’urgence sanitaire pour accélérer ses plans !

Aux collègues agents publics qui ne sont pas fonctionnaires, nous disons : ces mesures d’individualisation, contre les droits collectifs, ne pourront avoir que des conséquences négatives pour l’ensemble des personnels.

Pour cela notre statut national est de trop

Pour cela il faut contourner la libre administration des communes et replacer les collectivités sous l’autorité du préfet, comme avant 1981. Il est choquant que certains élus locaux, partisans du vol des congés notamment, collaborent de tels objectifs !

Leur transformation, c’est la corde autour du coup pour les premiers de corvées !

Tout cela prépare la mise en oeuvre de la loi 4 D (dé-complexification, déconcentration, décentralisation, différenciation) qui entend mettre les territoires, les régions, les salariés en concurrence, faire des services publics un socle minimum, pour le plus grand bénéfice des requins de la finance et des entreprises qui déjà profitent des externalisations et gavent leurs actionnaires avec l’argent public.

Lire l’intégralité au format PDF

Documents joints

1 Tract 15 juin 2021 pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20