1111
  • Article publié le 8 novembre 2021
  • /
  • 87 visites

93 | CGT Territoriaux de Bagnolet : Stop aux attaques contre nos acquis sociaux - Victoire !

Au troisième jour de mobilisation des agents de la Ville de Bagnolet pour obtenir la Prime de vie chère, leur dû, le Maire a fini par céder face à leur détermination.

Les agents en grève se sont rendu ce matin à la Préfecture, où ils ont été reçus, qui leur a confirmé une fois de plus ce que nous savions tous déjà : seul le maire ordonne les dépenses ; le Trésorier paye, et le Préfet contrôle la légalité des actes qui accompagnent ces opérations. Ce n’est donc ni le Trésorier, ni le Préfet, mais bien le Maire qui avait décidé de ne pas inscrire le deuxième versement de notre Prime sur le train du mois de novembre. Une fois cette démonstration faite, il ne restait plus aux agents qu’à revenir en Mairie pour redire au Maire qu’ils ne lâcheraient rien tant qu’ils n’auraient pas eu leur prime.

LA MOBILISATION A PAYÉ !

C’est bien la preuve que mobilisés, unis et solidaires on peut défendre nos droits, nos acquis et faire bouger les choses ! A méditer pour les prochaines batailles, il va y en avoir. Rien que celle-ci n’est finalement pas finie !

Notre Prime de vie chère est notre acquis social. Le Maire qui, on le voit bien, s’est engagé dans le sillage de Macron pour casser les services publics et les droits des agents qui y travaillent, a voulu nous faire un tour de passe-passe pour imposer le RIFSEEP, en prétendant y intégrer la prime annuelle pour la passer d’un versement 2 fois l’année à un versement mensualisé, sans y perdre.

Mais qui peut encore croire les bonnes intentions du maire après ce qui vient de se passer ?

Nous le redisons ici : le RIFSEEP est une régression de plus pour les salariés. Sous couvert de vouloir récompenser le mérite, il instaure un système de primes variables, inégalitaires, clientélistes vidées du sens que nous portons en étant au service de la population ! Et nous avons tous bien vu quelle vision le maire peut avoir du mérite ! Autre rappel : la Prime de vie chère peut rester telle quelle, RIFSEEP ou pas. Il suffit qu’elle soit définitivement reconnue comme acquis social. Et cette bataille, nous devons la mener tous ensemble !

Après ses mensonges ; après son mépris envers son personnel ; après avoir fait le sourd à leurs revendications ; après avoir tenté d’interdire l’accès de la mairie aux agents en les faisant presque passer pour des voyous, le maire nous invite à une rencontre la semaine prochaine pour parler de la situation ! Vu comment les choses se sont déroulées ces derniers jours, nous proposons de décliner l’invitation.

La Prime sera donc versée en novembre. Et comme le Maire a prétendu soutenir ses agents dans leur bataille contre lui-même, en reprenant pour son compte les informations que nous sommes allés chercher (d’ailleurs rappelons-nous qu’il n’était pas avec nous chez le Préfet, alors qu’il s’y était engagé), qu’il prenne ses responsabilités jusqu’au bout et qu’il paye aux agents cette grève qu’il a provoqué !

RESTONS VIGILANTS, RESTONS MOBILISES, LA LUTTE CONTINUE !

Bagnolet le 05 novembre 2021

Documents joints

1 Victoire pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20