1111
  • Article publié le 15 février 2021
  • /
  • 31 visites

81 | CGT Territoriaux Tarn Ouest - Reconnaissance du métier d’animateur.trice

Jeudi 4 février 2021 les animateur.trice.s de l’accueil de loisirs de Rabastens ce sont mis en grève pour exprimer leur mécontentement.

Notre métier souffre depuis toujours d’un manque de reconnaissance qui génère de la précarité et le covid n’a fait qu’aggraver les choses.

Depuis le mois de mars 2020, début de la crise sanitaire, nous les animateur.trice.s , nous avons toujours été présent.e.s pour les enfants de soignant .e.s dans un premier temps, puis pour compenser l’absence des professeur.e.s pour cause de vulnérabilité.

Dans tous les discours présidentiels et ministériels nous n’avons jamais été cité.e.s alors que notre métier est tout aussi important que celui des professeur.e.s des écoles.

Nous sommes les invisibles du COVID

Sans nous, personne ne pourrait aller travailler ceci est une réalité trop souvent ignorée.

Nous, les animateur.trice.s sommes là dès le matin à 7h30 avec le sourire pour accueillir vos enfants. Et c’est encore nous, qui sommes là le midi et le soir jusqu’à 18h30 pour proposer des activités à vos enfants, et vous permettre à vous, parents, de pouvoir aller travailler sereinement.

Tout cet investissement ce sont des agents territoriaux qui l’assument tous les jours.

Sauf que, sur équipe de 20 animateur.trice.s seulement 8 sont titulaires de leur poste. Pour le reste de l’équipe c’est dans une grande précarité qu’ils viennent tous les jours sur des journées entrecoupées accompagner vos enfants au quotidien. En effet, sur les 12 animateur.trice.s non titulaires, 2 sont sur des remplacements de longue durée et 10 sur des emplois permanents en CDD avec des contrats qui oscillent entre 18 et 24h hebdomadaires, qui pour certains vont au-delà de 4 années, sachant que dans la fonction publique un CDD est renouvelable indéfiniment contrairement au privé.

Au final, plus de la moitié de l’équipe d’animation se retrouve dans une situation de précarité.

Comment peut-on avec ce type de contrat, se projeter ?

Quelle banque ou agence immobilière, est prête à faire confiance à une personne qui n’apporte l’assurance à long terme ?

Comment lorsque le besoin d’avoir son chez soi, d’acheter une voiture ou bien tout simplement d’avoir un projet de vie le réalise-t-on quand les portes se ferment ?

LA CGT revendique :
Une vraie reconnaissance de ce métier
Une stabilité en titularisant les postes en CDD
Plus d’heures de travail afin de pouvoir vivre de ce métier
Une augmentation des salaires
Une adaptation des taux d’encadrement en temps de covid et vigipirate

Documents joints

1 Animateurs en lutte pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20