1111
  • Article publié le 15 décembre 2021
  • /
  • 47 visites

50 | CGT Territoriaux Cherbourg-en-Cotentin : Déclaration Comité Technique Paritaire du 9 décembre 2021

Madame la Présidente, Mesdames Messieurs les élu.es, chèr.es collègues,

Nous profitons de ce dernier CTP pour faire un bilan de l’année écoulée.

La CGT tient à tirer la sonnette d’alarme une fois de plus sur la réorganisation des services de la collectivité et la fatigue, voire l’épuisement, des agents concernant leurs conditions de travail. Un ras le bol général se fait sentir dans les services comme à la DRH, dans les EHPAD, dans l’éducation et l’animation qui seront d’ailleurs en grève mardi 14 prochain ; dans la restauration, les services techniques, les services financiers… Ces constats sont effectués sur les lieux de travail, par les agents eux-mêmes dans le cadre des visites réalisées pour nos mandatés CGT au CHSCT.

Il est temps d’entendre que beaucoup d’agents sont sur le point d’exploser en vol avec la restructuration des services, tournant la page des communes déléguées, mais révélant très souvent un manque de moyens humains pour répondre à l’ambition politique d’un Service Public à l’échelle de Cherbourg-en-Cotentin.

Monsieur le Maire exprime régulièrement son attachement au Service Public, mais il faut véritablement « dire ce qu’on fait et faire ce qu’on dit » ! Les fonctionnaires se rendent compte et vivent très mal le fait de ne pas rendre le meilleur service au public puisque tout est toujours traité dans l’urgence : que ce soit la gestion des dossiers administratifs, comme les métiers du soin à la personne. La qualité de notre Service Public diminue, on ne peut pas travailler en permanence sous la pression de l’urgence. La preuve on a de plus en plus recours à l’externalisation des missions, faute de pouvoir les réaliser en interne, ce n’est pas acceptable !

Il est grand temps de mettre en débat toutes ces problématiques, ainsi que la mise en place des 1607 heures dans les services, qui se fait parfois sans aucune concertation des agents, tout semble alors se décider en haute sphère, est donc imposé, et cela nous interpelle particulièrement !

Il est évident, que cette remise en cause des 35 heures, car c’est bien de cela dont il s’agit, oblige les agents à travailler plus pour gagner … pareil ( !!!) et donc pas beaucoup, à l’heure où le pouvoir d’achat diminue dans un contexte de gel du point d’indice, depuis plus de 10 ans !

Pourtant, il y a des moyens que la ville peut mobiliser, mais il faut un véritable courage politique. Monsieur le Maire ne cesse de nous dire que les finances vont bien, alors qu’attendez-vous pour mener une véritable politique d’augmentation des salaires, par les Régimes Indemnitaires, de vos agents ?

Cette année comme 2020, a été marquée elle aussi par la Covid. Cette pandémie et sa gestion laissent des traces lourdes parfois sur la santé mentale des agents, notamment avec les évolutions permanentes des protocoles sanitaires, avec le télétravail, la non déconnexion, jusqu’à parfois l’explosion des cellules familiales. Lorsqu’on rajoute à cela une nouvelle réorganisation des services, une réorganisation des locaux, dans un contexte où il est souvent difficile d’atteindre les objectifs fixés par l’administration, l’usure des agents devient plus que palpable.

Pour conclure, madame la présidente et mesdames messieurs les élus. Soyez progressistes dès 2022, montrez par des actes, et non plus des mots, votre attachement au service public de qualité, en l’organisant mieux sans les sempiternelles restrictions budgétaires, et ayez le souci de vos agents en améliorant leurs conditions de travail, leurs rémunérations. Vous restreindriez assurément, et il y a urgence, la fuite de certains vers le privé ou d’autres cieux, vous participeriez à rendre plus attractive notre Fonction Publique.

Merci de votre attention, le groupe CGT au CTP vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année à toutes et tous.

Documents joints

1 declaration_cgt_au_ctp_du_9_dec_21 pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20