1111
  • Article publié le 3 septembre 2021
  • /
  • 116 visites

57 | Personnels du Conseil Départemental de la Moselle : 5 raisons de faire grève le 9 septembre !

A l’occasion de la journée du service social du territoire Metz-Orne qui doit se dérouler le 9 septembre 2021, les syndicats CGT et SUD appellent les agents à la mobilisation. Travailleurs sociaux, secrétaires médico-sociaux ou encore agents d’accueil social : pourquoi faire grève le 9 septembre ?

1 Refuser de faire les frais des manques d’effectifs
Dans une société qui génère toujours plus de pauvres et d’exclus, on nous demande de faire autant, sinon plus, mais sans répondre réellement aux besoins de la population....
Une injonction qui épuise bien des collègues, provoque des arrêts maladie et des départs. Les services sont constamment sous tension, des équipes doivent fonctionner des mois durant avec des postes laissés vacants. Cette baisse de moyens humains altère la qualité du service au public et nos conditions de travail, mais pour l’administration, seules les contraintes budgétaires et la rationalisation de l’activité comptent ! Et quand bien même les postes ne sont pas supprimés, le CD peine à recruter et ce n’est pas le niveau de rémunération qui peut aider.

2 Dire que le mépris, ça suffit !
Durant toute la période de crise sanitaire, nous avons été en « première ligne » pour faire tourner les services et exercer des missions essentielles pour la population. Notre travail et notre engagement n’ont été reconnus qu’en parole. Les volte-face de l’exécutif sur le télétravail ou la revalorisation du régime indemnitaire en sont le signe. Une revalorisation est la moindre des choses mais celle adoptée au CT du 10 juin n’est pas sans poser de problème : dans les CMS, un.e AS verra son régime indemnitaire revalorisé de 25% mais celui d’un.e SMS le sera d’à peine 5%... Quels que soient nos métiers, nous voyons notre niveau de vie baisser d’années en années à cause du gel du point d’indice.

3 Exiger des moyens à la hauteur des besoins
Le service public territorial social souffre depuis de nombreuses années d’une réduction massive de moyens pour garantir ses missions à destination des populations fragilisées : aides financières de plus en plus restreintes, délais d’attente pour des mesures de protection de l’enfance… Les économies semblent guider toute l’action du CD. Les réorganisations-fusions de CMS ont eu pour conséquences d’éloigner le public des services. Les nouvelles procédures de contrôles des bénéficiaires du RSA sont inadaptées et ne visent qu’à sanctionner davantage. Le CD doit sortir de la logique gestionnaire court-termiste et assumer ses obligations de moyens pour nous permettre d’assurer nos missions.

4 Défendre le travail social et un accompagnement de qualité
On voudrait nous réduire à être de simples exécutants de procédures, dispositifs, tâches. Cette nouvelle conception et organisation du travail social – une véritable perte de sens de nos missions - n’a pas d’autre objectif que de faire des économies niant ainsi les besoins de la population. Notre travail ne doit pas consister à saisir toujours plus d’interventions dans un logiciel mais à créer avant tout une relation en vue d’effectuer un véritable accompagnement.

5 Agir collectivement
Pour se faire entendre, il est primordial de pouvoir se défendre et agir ensemble. Si nos colères restent dispersées, si nous ne passons pas du mécontentement à la mobilisation, alors rien ne peut changer. Plutôt qu’une journée de réflexion sur les façons d’accompagner les usagers sans moyens et des groupes de travail stériles sur l’organisation des services en sous-effectifs : retrouvons-nous lors de la journée de grève du 9 septembre !

Rassemblement et Assemblée des grévistes Jeudi 09 septembre à 14h devant l’hôtel du département, Metz


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20