1111
  • Article publié le 5 mai 2021
  • /
  • 53 visites

93 | CGT Conseil régional Île de France : Préavis de grève reconductible au lycée Lucie AUBRAC de Courbevoie (Hauts de Seine)

Madame la Présidente,

Les agents techniques territoriaux du lycée Lucie AUBRAC de Courbevoie subissent depuis l’ouverture de cet établissement en 2018 des actes répétés de management par la terreur de la part de leur hiérarchie.

Ainsi, une alerte a été posée dans le registre des Dangers Graves et Imminents le 07 juin 2019 pour propos suicidaires d’un agent régional. Malgré l’intervention des services RH de la Région, le climat de tension et l’exposition des personnels aux risques psycho-sociaux n’ont pas cessé. La réponse de l’administration a été de réaffecter les agents les plus atteints afin de protéger leur santé mentale.

Le 14 janvier 2021, un signalement au registre Santé et Sécurité au Travail a été effectué par 15 agents régionaux pour faire état de conditions de travail dégradées, d’une atteinte à leur dignité et à leur santé :

- Restriction du droit de parler entre collègues ;
- Pression exercée sur les contractuels (menace de non-renouvellement des contrats) ;
- Remarques négatives systématiques sur le travail effectué ;
- Agents en pleurs après remontrances de la hiérarchie ;
- Épuisement professionnel, déprime, boule au ventre ;
- Multiplication des arrêts de travail ;
- Turn-over important des équipes ;
- Entretiens professionnels sans possibilité de s’exprimer ;
- Absence de vestiaire pour les agents qui doivent se changer dans les dépôts techniques ;

Même de réaliser ce signalement a été très difficile car le registre obligatoire, normalement accessible à tous en permanence, était gardé sous clef dans le bureau du gestionnaire. Les 15 agents ont dû venir le chercher accompagnés de leurs représentants en CHSCT.

Suite au signalement, vos services RH ont mené une enquête administrative (entretiens collectifs et individuels). Ils ont pu constater par eux-mêmes la situation alarmante au sein du lycée. Cette situation a été abordée lors du CHSCT du 23 mars 2021 et vous avez engagé certaines mesures d’accompagnement individuelles avec la médecine/psychologue du travail et sur le volet organisationnel et gestion des conflits.

Aujourd’hui, malgré votre engagement de ne pas procéder à des mobilités forcées, vous envisagez la mutation d’office dans l’intérêt du service du chef de cuisine « pour mettre un terme à des relations professionnelles difficiles sans que cette tension [lui] soit pour autant imputable » (courrier du 15 avril 2021), alors même que :

- Le chef de cuisine a alerté sa cheffe d’établissement sur l’absence de produit d’entretien et en particulier de désinfection au service de restauration ;
- Le 9 mars 2021, la cheffe d’établissement décide de fermer le service de restauration au motif que la commande de produits d’entretien et de désinfection est en cours. Pourtant, les autres services de l’établissement disposent de ces produits essentiels ;
- Le chef de cuisine a proposé des solutions à sa hiérarchie pour, d’une part remédier à l’absence de produits d’entretien (en passant par un autre fournisseur ou par le biais d’un autre lycée) et, d’autre part, pour limiter le gaspillage de denrées alimentaires (écouler le stock de denrées en amont de leur péremption au bénéfice des élèves, ou encore contacter une association en lien avec la collectivité) ;
- Le 25 mars 2021, la cheffe d’établissement décide de faire procéder à la mise en poubelle et la javellisation de ces marchandises.
A ce jour, le service de restauration reste fermé sans motif valable.
Pour toutes ces raisons, nous déposons, en vertu des dispositions en vigueur, un préavis de grève reconductible pour l’ensemble des agents régionaux du lycée Lucie AUBRAC de Courbevoie. La grève envisagée débutera le mardi 11 mai 2021 à 06h30 jusqu’à satisfaction des revendications suivantes :
- Arrêt définitif du management par la terreur à l’encontre de tous les agents sans exception ;
- Maintien du chef de cuisine au lycée Lucie AUBRAC de Courbevoie, rétablissement de ses droits en tant qu’agent (évaluation professionnelle) et ses attributions en tant que chef de cuisine (commandes et accès aux produits et matériels, encadrement) ;
- Mise à disposition immédiate des produits d’entretien et de désinfection au service de restauration ;
- Réouverture de la demi-pension et retour à la normale du fonctionnement du service ;
- Remise à tous les agents des plannings et des fiches de postes mises à jour (avec prise en compte des restrictions médicales) ;
- Rendre accessible à l’accueil du lycée les registre SST et DGI pour l’ensemble de la communauté éducative.

Ainsi que les textes légaux le rendent obligatoire, notre organisation syndicale CGT-SPERCRIF demande l’ouverture de négociations dans le temps du préavis sur ces revendications.

Julien FEUILLE, Secrétaire général CGT-SPERCRIF



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20