1111
  • Article publié le 12 mars 2021
  • /
  • 26 visites

77 | Pontault-Combault : pour un droit de grève inaliénable, résistons ensemble aux tentatives d’attaque des employeurs ! Faisons entendre nos voix !

Alors qu’aucune organisation de représentants du personnel n’a accepté de signer un quelconque protocole d’accord, tel que prévu par la loi du 6 Aout 2019, la majorité municipale de Pontault-Combault a décidé son passage en force pour restreindre le droit de grève des agents de la ville, en votant une délibération mettant en place le service minimum (conseil municipale du 25 janvier 2021). Le Maire, Gilles Bord a choisi l’application de la loi la plus restrictive et la plus liberticide en réduisant drastiquement le droit de grève de 100% à 30% dans de nombreux services par l’utilisation fréquente de la désignation (= réquisition) !

La CGT dénonce avec force cette offensive anti-démocratique qui est une attaque directe à nos libertés républicaines. Les réactionnaires et les néo-libéraux veulent à tout prix mettre en place cette réforme macroniste au pas de charge en marquant clairement leur opposition au camp des travailleuses et travailleurs dans un contexte sanitaire plus que difficile.
Le syndicat CGT demande l’abrogation immédiate de cette délibération au prochain conseil municipal.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20