1111
  • Article publié le 11 octobre 2021
  • /
  • 67 visites

63 | Syndicat SYFATAR CGT : Grève à l’Ophis matinée du 4 octobre 2021

La section de l’Ophis rattachée au Syndicat CGT des Fonctionnaires et Agents Territoriaux Actifs(ves) et Retraités(es), des Petites et Moyennes Collectivités, et des Établissements Publics du Puy-de-Dôme (SYFATAR), a déposé un préavis de grève pour la matinée du 4 octobre 2021 de 8 heures à 12 heures, avec le soutien de tous les syndicats présents dans l’entreprise (FO, CFDT, CFE-CGC) ainsi que de l’ensemble des membres élus du CSE.

Cette mobilisation intersyndicale ainsi que le nombre de salariés souhaitant s’engager dans une telle action dans notre entreprise, est révélatrice du climat délétère présent à l’Ophis ces deux dernières années.

Nous vivons depuis maintenant deux ans, une accélération très importante, impulsée par la direction générale, de la dégradation de nos conditions de travail ; et ces derniers mois à la suite de la nouvelle organisation, des résultats économiques alarmants.

Nous déplorons de trop nombreux départs de collègues (licenciement, inaptitudes, départs dits volontaires mais qui expriment une situation pour certains sans issues…) ainsi que de multiples arrêts maladies depuis ces deux dernières années.

Nombre de nos collègues salariés subissent une pression quasi quotidienne de la part de certains supérieurs hiérarchiques, qui se traduit au travers de l’accroissement de la charge de travail, la mise en difficulté du salarié par la mise en place de contrôles des missions dans le but de trouver des raisons à sanction. Un climat extrêmement anxiogène, et même nous pouvons l’affirmer de peur s’est propagé dans l’entreprise.
Nous dénonçons une baisse constante de la masse salariale au détriment de la bonne réalisation de nos missions.

Les élus du CSE, la Médecine du Travail, l’Inspection du Travail, ont alerté la Direction à ce sujet à de nombreuses reprises.

Cette maltraitance institutionnalisée ne peut plus durer et pour l’intégrité des salariés et pour la pérennité de l’entreprise.

Nos revendications sont principalement axées sur les risques psychosociaux subis par les collègues du fait d’une réorganisation précipitée, sans concertation avec le terrain, imposée brutalement aux équipes.

Il est urgent de redéfinir la stratégie de l’entreprise autour des valeurs, des missions du logement social, rendre lisible la politique de l’entreprise afin que les valeurs communes définies soient partagées et portées par l’ensemble des salariés, remettre l’humain au centre des projets.

Nous demandons à la Direction de prendre dès aujourd’hui des engagements fermes et précis, pour remédier à toutes ces situations.

Pour le syndicat SYFATAR CGT
Le secrétaire de la section Ophis



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20