1111
  • Article publié le 12 mars 2021
  • /
  • 148 visites

02 | Action des familles d’accueil

La CGT des ASSISTANTS FAMILIAUX des bassins de SOISSONS et CHATEAU THIERRY et l’UNION LOCALE CGT de SOISSONS tiennent à vous alerter sur la situation professionnelle de ces personnels.

En effet, ce métier mal connu n’est pas rémunéré comme il se doit et ne dispose d’aucune convention collective.

Pour un enfant placé, l’assistant familial reçoit 980 euros net par mois. La somme versée pour la veture de l’enfant est passée de 56 € à 26,66€/mois pour un enfant de moins de 12 ans. Il est recommandé par le conseil départemental de l’Aisne d’utiliser VINTED, d’aller chez EMMAUS ou sur les brocantes pour habiller le ou les enfants !
Les frais kilométriques inhérents aux déplacements pour l’enfant ne sont pas payés depuis 3 mois !

La formation initiale dispensée n’est pas en adéquation avec l’accueil d’enfants et le parcours de l’enfant « placé » n’est pas connu par la famille !

Il n’y a pas de visite médicale d’embauche effectuée par la médecine du travail et des invalidités sont déclarées par un médecin généraliste.

Pour faire suite à des déclarations soit de tiers, soit par l’enfant, les familles d’accueil se voient retirer le ou les enfants ; elles sont jugées coupables et leur licenciement est signifié dans la foulée entraînant des situations psychologiques extrêmes et une détresse énorme aboutissant à des burn out intolérables.

La situation sanitaire que nous connaissons depuis bientôt une année a accentué les difficultés rencontrées par les familles d’accueil qui sont épuisées.

Depuis de nombreux mois, il est demandé la tenue d’une table ronde avec le président du Conseil Départemental de l’Aisne pour évoquer les problèmatiques liées à nos missions et nous n’avons aucun retour.

C’est pourquoi, nous interpelons (voir courriers en pièces jointes)

  • Olivier DUSSOPT, Ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics
  • Adrien TAQUET, Secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’Enfance

Pour leur demander d’intervenir pour :

  • Une revalorisation salariale des assistants familiaux,
  • Une formation en adéquation avec les enfants qui nous sont confiés et la connaissance du parcours de chaque enfant,
  • La présomption d’innocence pour les assistants familiaux qui font l’objet d’un retrait d’enfants ,
  • La possibilité d’être entendu et assisté lors d’une procédure de licenciement,
  • La tenue d’une table ronde avec le Président du Conseil Départemental de l’Aisne et les représentants des salariés.

En pièce jointe également le courrier aux députés

Documents joints

1 Document pdf pdf

2 Document pdf pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20