1111
  • Article publié le 20 juin 2022
  • /
  • 52 visites

34 | CGT Conseil Départemental de l’Hérault : Non à l’adoption de l’accord 1607 H !

Le 27 juin, nos Conseillers Départementaux vont devoir se prononcer en Assemblée Départementale sur l’accord sur les 1607 H signé par 4 syndicats sauf la CGT.

Depuis décembre 2021, début des « négociations 1607H » la CGT n’a eu de cesse de dénoncer cette scandaleuse régression de nos droits en terme de temps de travail.

Les conséquences de la stricte application cette loi antisociale et anticonstitutionnelle serait terrible pour les agents-tes car, si l’accord était voté en l’état par nos Conseillers Départementaux nous passerions plus de temps au travail et perdrons encore et encore du pouvoir d’achat :
- Nouvelle perte de pouvoir par l’augmentation des frais de garde d’enfants, augmentation des frais de routes pour celles et ceux qui perdent des jours de congés, des frais de repas etc...
- Impact sur nos vies privées, moins de temps pour la famille et pour le militantisme associatif,
- Augmentation des expositions aux risques professionnels : Psycho-sociaux (RPS), Troubles Musculo-squelettique (TMS), physiques, organisationnels, biologiques, chimiques... Par conséquent, augmentation des frais de santé qui se traduirait par de nouvelles augmentations des cotisations mutuelle et prévoyance.

De plus, après une lutte de longue haleine, menée par de nombreux syndicats CGT de territoriaux, c’est la justice qui provoque le coup de théâtre en remettant en cause la validité de la loi de transformation de la fonction publique : le conseil d’état considère qu’il faut vérifier devant le Conseil Constitutionnel que l’obligation faite aux collectivités d’augmenter le temps de travail de leurs agents n’est pas en contradiction avec la libre administration des collectivités territoriales inscrite dans la constitution. Cet argument est martelé depuis le début par de nombreux maires progressistes. Qu’est-ce que notre Président attend pour en faire de même ?

ça suffit, stop à cette imposture !

Revendiquons tous ensemble :
- L’arrêt immédiat du vol de congés (Ex : - 10 jours pour les Forestiers-Sapeurs) et des rallongements des journées de travail ( + 28 min par jour)
- La non adoption par nos Élus de cet accord antisocial
- La suspension du projet dans l’attente des décisions du conseil constitutionnel
- La réduction du temps de travail à 32H
- Une réelle prise en compte de la pénibilité de nos métiers
- L’ abrogation de la loi de transformation de la Fonction Publique par les futurs députés

C’est pour toutes ces raisons que la CGT appelle à une puissante riposte par la grève et la mobilisation des agents, afin d’inciter nos Conseillers Départementaux à rejeter cet accord pour porter des valeurs de progrès social comme par exemple les 32h !

Rassemblement > Lundi 27 juin
jour de l’Assemblée Départementale
8H30 – Hôtel du Département – Montpellier

Documents joints

1 tract_27_juin_1607h_cd34_v02 pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20