1111
  • Article publié le 9 juillet 2021
  • /
  • 190 visites

34 | Tract intersyndical : 1607 heures travailler plus pour gagner moins c’est non !

Dans le cadre de l’application de la loi de transformation de la fonction publique, le sujet des 1607 h fait énormément polémique. Dans de nombreuses collectivités, la lutte s’organise, de nombreuses actions et grèves se déroulent. Dans un contexte où
- le point d’indice de nos salaires est gelé depuis maintenant 11 ans
- les carrières sont bloquées à Frontignan (par faute de l’administration , pas de LDG)
- les heures supplémentaires ne sont plus payées
- les effectifs sont réduits (non remplacement, moins de contractuels et de saisonniers)
- les prestations d’action sociale sont très faibles dans notre ville

les agents de Frontignan refusent de voir leur salaire diminuer !

Car OUI, effectuer des heures supplémentaires pour le même revenu équivaut à une baisse du salaire horaire. Puisque OUI, nous le « personnel » nous sommes des « charges » qu’il conviendrait de « réduire » (comme écrit noir sur blanc dans le dernier journal de la Ville (p.18).

À Frontignan nous effectuons 1577 h, c’est donc 30 h en plus (4 jours) à faire pour arriver aux 1607 h. « 30 h , ce n’est pas beaucoup » pourraient penser certains, mais c’est tout de même accepter de travailler plus pour le même salaire. Dans ce contexte d’austérité et de pression sur les agents, il faut dire STOP !

Par ailleurs cette loi ne prend pas du tout en compte la réalité des agents qui s’investissent au quotidien, souvent au delà de leur temps de travail, pour rendre un service public de qualité.

Les 3 syndicats représentants du personnel CGT, FO et CFDT ont décidé de s’unir pour lutter contre cette régression. Car en effet, bien que l’on veuille nous faire croire que l’application des 1607 h est obligatoire, il existe d’autres alternatives. Dans certaines collectivités, de courageux maires refusent au nom de leur libre administration. D’autant plus que la loi ne prévoit aucune sanction pour les collectivités n’ayant pas mis en application les 1607 h.

Nous sommes certains que M. le Maire, issu d’un courant politique de gauche , saura s’opposer à ce gigantesque recul qui va à rebours de tout progrès social. Les élus frontignanais préfèreront ils s’attaquer à leurs agents plutôt que de résister au préfet de Macron ?

Beaucoup d’entre vous se sont rapprochés de nous pour faire savoir leur mécontentement et leur désir de se mobiliser et de mener des actions. Sachez que les 3 syndicats seront présents pour vous accompagner et lutter avec vous. C’est ensemble que nous gagnerons.

Contre cette régression sociale, nous mènerons ensemble et avec vous le combat !

Documents joints

1 Tract 1607 h Frontignan pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20