1111
  • Article publié le 26 octobre 2021
  • /
  • 97 visites

38 | Agglomération Grenobloise - Métropole : les 1 607 heures ne passent pas du tout

La loi de transformation de la fonction publique, qui entrera en application en janvier 2022, continue à provoquer des remous dans les collectivités. La Métropole grenobloise en a été une nouvelle illustration ce vendredi 22 octobre.

C’est un conflit majeur qui secoue certaines collectivités françaises depuis des mois (dont Grenoble et Saint-Martin-d’Hères notamment en Isère), et qui a connu un chapitre aigu ce vendredi à la Métropole. En cause, la loi de transformation de la fonction publique qui oblige les 5,65 millions d’agents des collectivités à travailler 1 607 heures, conformément au passage à la semaine de 35 heures auxquelles il faut ajouter, depuis 2004, la journée de solidarité. Or, tous ne travaillent justement pas ces 1 607 heures ; « la loi, disait Émilie Chalas qui en était rapporteuse à l’Assemblée nationale, remet au diapason les institutions qui ne respectaient pas le même temps de travail que tous les Français ».

Voir le tract au format PDF



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20