1111
  • Article publié le 7 juin 2021
  • /
  • 139 visites

45 | CSD-CGT : Communiqué de presse "Stop au vol des congés"

Grève et quatrième rassemblement dans la Métropole
à ORLÉANS – parvis de la mairie - 1 place de l’Étape - Vendredi 11 Juin 2021 de 11h à 14h

Comme dans de nombreuses villes de France, le syndicat CGT, avec les agents territoriaux indignés, sont mobilisés contre l’augmentation du temps de travail, contre le passage des 1607 heures qui n’est rien d’autre qu’un vol de congés.

L’article 47 de la loi de la transformation de la Fonction publique du 6 août 2019 prévoit la suppression des régimes dérogatoires au volume annuel de 1607 heures de travail dans la Fonction Publique Territoriale*. La durée légale du travail reste de 35 heures par semaine, mais le nombre de jours travaillés annuellement est adapté pour représenter 1607 heures.
* mise en application au plus tard au 1er janvier 2022 pour le bloc communal et juin 2022 pour les régions et les départements

Le passage aux 1607 heures se manifeste systématiquement par des plans de suppression de jours de congés (de 5 à plus de 12 jours parfois). Cela revient à faire travailler davantage les agents pour le même salaire.

Augmenter le temps de travail, c’est :
– des emplois en moins, ce que veut le gouvernement Macron avec son Comité d’Action 2022 comportant notamment sur le quinquennat 120 000 suppressions de postes dont 70 000 dans la seule Fonction Publique Territoriale
– augmenter la fatigue, le stress, les tensions et donc dégrader les conditions de travail et les conditions de vie personnelle
– dégrader la qualité du service rendu à la population
– démolir les conquis des agents territoriaux et rompre unilatéralement le contrat passé

C’est en contradiction totale avec la crise que nous traversons et alors que le chômage ne cesse d’augmenter. Le gouvernement Macron avec l’aval de la majorité des maires de France s’emploie à faire travailler plus au lieu de créer des emplois.

Pourtant d’un côté, les médias titrent sur les gagnants de la crise sanitaire : des milliardaires de plus en plus riches et l’explosion des profits.

Et puis de l’autre côté, les agents publics qui rendent service à la Nation même pendant la pandémie sont remerciés de cette façon : pas d’augmentation du salaire depuis 10 ans, suppression de postes, mise en oeuvre de toutes les dispositions rétrogrades de la loi de transformation de la Fonction publique.

Non, les agents publics ne sont pas des privilégiés et ne coûtent pas cher, ils effectuent un travail fondé sur l’efficacité sociale et non pas sur des critères de profit. Cela confère à l’emploi public une base désintéressée pour permettre la mise en oeuvre des réponses aux besoins des populations.

Nous demandons à tous les maires de la Métropole de s’opposer publiquement à l’application des 1607h et donc au vol des congés. De nombreux maires l’ont déjà fait.

À savoir :
- dans la Fonction publique Territoriale (FPT), les « minutes » supplémentaires non reconnues et non rémunérées ne se comptent pas dans les nombreux services dédiés à l’accueil du public, à l’enfance et la petite enfance, à l’animation (préparation de l’accueil, ouverture du service, préparation des activités...).
- de nombreux agents publics travaillent de nuit, le dimanche, les jours fériés, effectuent un travail pénible ou dangereux, sans oublier les emplois spécifiques tels que l’enseignement artistique et les sapeurs-pompiers.
- 70% des agents de la FPT dépassent souvent ou tous les jours leurs horaires de travail (chiffres DARES datant d’avant le confinement et télétravail obligatoire).



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20