1111
  • Article publié le 16 juin 2021
  • /
  • 38 visites

50 | Territoriaux de la Hague : des dizaines de collectivités dans le pays sont en luttes

Chers collègues, au regard de cette première journée de mobilisation, nous n’avons pas été conviés par madame le maire pour ouvrir les négociations.

Actuellement, des dizaines de collectivités dans le pays sont en luttes car ils n’entendent pas appliquer une réforme du temps de travail qui ne va que dans la régression de nos acquis sociaux.

Le passage aux 1 607 heures au 1er janvier 2022, avec le retrait des 3 jours d’ancienneté dans un contexte sanitaire où le service public est unanimement salué. Les accords passés sont ainsi foulés du pied par nos élus !

Les services publics de proximité dans nos communes fondent comme neige au soleil, même dans le brouillard.

Aujourd’hui, c’est la perte de jours de congés d’ancienneté, et demain ? Que va-t-on nous supprimer ?

Le service public est en passe de disparaitre emmenant avec lui des hommes et des femmes au service des concitoyens qui œuvrent chaque jour pour le bien vivre dans notre commune.

Certains concitoyens observent une baisse de qualité des services de la mairie et perdent le lien social de proximité et de renseignement.

Rassurez-vous, Messieurs, Mesdames les agents sont là, et continuent d’œuvrer malgré les difficultés de planning, de manque d’effectifs et bien d’autres.

Malheureusement, vos représentants du personnel constatent votre mal-être, votre perte de moral, souvent dû à un manque de cadre de travail, de changement au gré des vents ou de la non prise en compte de vos savoirs.

Nous, représentants du personnel, à plusieurs reprises avons alerté la direction, les élus de la commune, mais rien n’y fait. Ce mouvement de révolte aujourd’hui est le souhait de nombreux d’entre vous, pour que la base s’exprime et puisse peut-être se faire entendre par la tête.

Vos représentants du personnel exigent le maintien des accords et les acquis passés pour les 1 607 heures, car sur l’ensemble de la collectivité, nous faisons plus de 1 607 heures effectives.

L’augmentation du temps de travail se solde partout par un surcroît d’activité (missions transversales, connexes, etc…) par des postes en moins, des services délégués au privé (espace vert, épilage, ménage,…) une augmentation de la souffrance au travail, du management autoritaire sans dialogue !

Le service public va disparaitre et nous ne voulons pas ça, vous nous l’avez souvent dit. Travaillons pour notre outil de travail avec des garanties sur nos acquis, notre qualité de travail.

Un agent bien à son poste de travail en harmonie avec ses collègues, produit un travail de qualité, carte de visite de nombreux savoir-faire et savoir être.

Rassemblons-nous, soyons combatifs pour notre avenir et celui des générations à venir. Tous ensemble, mobilisons-nous

Documents joints

1 info_syndical_greve pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20