1111
  • Article publié le 14 juin 2021
  • /
  • 70 visites

26 | CD : Préavis de grève le 14 juin

Madame la Présidente,

Mesdames et messieurs les membres du conseil d’administration Centre Départemental de Gestion de la Drôme,

Vous avez choisi par le passage aux 1607 heures de retirer 4 jours congés (2 jours de congés et 2 jours de pont) à vos agents sans aucune compensation, bien au contraire. D’autres collectivités ont fait le choix de compenser cette perte d’acquis social, par exemple, à travers une participation accrue à la protection sociale, ou autre…

En plus de cette mesure déjà extrêmement défavorable, vous envisagez une nouvelle organisation des services, en modifiant le protocole de la réduction du temps de travail qui avait été négocié en 2001. Cette nouvelle organisation est inacceptable en l’état puisqu’elle n’implique que des régressions pour les agents, avec la perte de 9 jours de RTT pour la plupart, le fait d’imposer les mêmes horaires à tous en retirant toute flexibilité, d’allonger la pause méridienne (sans local adapté pour permettre aux agents de déjeuner tous à la même heure), d’augmenter l’amplitude horaire de chacun sans gain réel en efficacité de service.

Ce projet n’a pour conséquence que de créer une démotivation générale et des difficultés supplémentaires pour organiser les services et pour équilibrer vie professionnelle et vie personnelle.

Par ailleurs, ce projet serait applicable début 2022. Aussi le protocole RTT de 2001 est, pour l’heure, toujours applicable (27 jours de congés et 2 jours de pont devraient donc être appliqués en 2021).

C’est pourquoi la totalité des agents a exprimé son désaccord lors du sondage que vous avez organisé.

Ils ne comprennent pas le sens de cette réorganisation et ont, au contraire, un sentiment de non reconnaissance de leur travail et de leur implication au service des collectivités, le sentiment d’être sanctionnés.

Ils ont également fait des propositions pour garantir la continuité et la qualité du service rendu aux collectivités, tout en maintenant une flexibilité dans les horaires avec la possibilité de contrôle par pointeuse ou badgeuse.

Les agents demandent ainsi :

- une pause méridienne flexible (s’étalant sur une plage allant idéalement de 30 mn à 1h00 selon les besoins de chacun, mais aucune pause supérieure à 45 minutes ne saurait être imposée).Ceci permettrait de continuer à répondre aux sollicitations des collectivités pendant cette période méridienne, gage de qualité du service,
- une flexibilité des horaires d’arrivée et de départ,
- La mise en place d’une pointeuse,
- le maintien du temps de travail actuel avec RTT pour tous les agents,
- le maintien du calcul des RTT en heure,
- la prise en compte des agents ayant des enfants en bas âge qui seraient contraints de recourir à un mode garde impliquant des frais supplémentaires, ou de toute autre contrainte personnelle et familiale,

Considérant que vous n’avez à ce jour pas entendu les revendications de vos agents, nous, organisations syndicales, les soutenons et les accompagnons dans leur démarche et déposons ce jour un préavis de grève le 14 juin 2021 de 0 heure à 24 heures pour permettre aux agents qui le souhaitent, de manifester leur désaccord face à ce recul sans précédent.

Nos organisations syndicales CGT et UNSA restent disponibles pour toute négociation sur les revendications des personnels.

Nous vous adressons, Madame la présidente ,Mesdames et messieurs les membres du conseil d’administration du centre de gestion départemental de la Drôme, nos sincères salutations.

Les organisations syndicales, CGT, et UNSA des territoriaux

Pour le syndicat CGT des territoriaux de la Drôme,
Jésus MADRID

Pour le syndicat UNSA territoriaux Ardèche Drome,
Christophe SUREL



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20