1111
  • Article publié le 18 février 2021
  • /
  • 267 visites

31 | Syndicats CGT Mairie de Toulouse et Métropole : non à la suppression des jours de congés, non à l’augmentation du temps de travail, non à la réduction des salaires. Oui à la reconquête du statut !

Notre maire-président n’est pas l’ami des agents publics ; Il n’est pas l’ami des fonctionnaires ; Il n’est pas un défenseur du service public, il soutient directement la politique Macronienne. Comme président de France urbaine*, il a participé activement à la mise en œuvre des dispositions qui ont engagé le démantélement du statut (suppression des accords dérogatoires sur le temps de travail, limitation du droit de grève, suppression des CAP d’avancements….). Il a travaillé main dans la main avec le secrétaire d’état à la fonction publique, Olivier Dussopt , afin de réduire à son plus bas niveau un statut garantissant nos droits depuis des décennies.

Auparavant le statut garantissait l’emploi aux fonctionnaires et interdisait de les transférer dans des entreprises privées. Il était un frein aux privatisations à grande échelle des services publics gérés par les communes. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ce que prépare le gouvernement Macron et ses “partenaires” dans les collectivités, ce sont des privatisations massives .

Nous battre collectivement pour la reconquête du statut, c’est nous battre contre les privatisations, afin de préserver le bien commun de toute la population.

Il n’est pas anodin de constater que la première mission du nouveau directeur général des services est de limiter le droit de grève pour les agents de certains services. C’est une des dispositions de la loi Dussopt soutenue également par France Urbaine (communiqué de l’association du 25 mai 2019). Le directeur général des services a informé les syndicats fin janvier 2021, de sa décision de mettre en place cette disposition au 1er Mars 2021.

Il le fera sans avis du Comité Technique sans accord, ou à défaut d’accord, par délibération du conseil municipal. Lesquels dont l’avis est pourtant obligatoire !

Le ton est donné, nos droits sont bafoués, remis en cause, et en premier lieu, l’attaque sur le droit de grève qui nous permet de défendre nos revendications. Les agents publics ont pourtant montré, pendant cette période de pandémie, leurs sens des responsabilités.

C’est dans cette situation très difficile que la CGT Ville et Métropole ont engagé la campagne afin de défendre nos congés et le statut de la fonction publique. Beaucoup de réunions se sont tenues dans les services avec une participation importante. Beaucoup d’entre vous ont fait part de leur colère face à cette avalanche de reculs sociaux. La dernière et non des moindre, la suppression de 9 jours de congés et ainsi que de 2 à 4 jours d’ancienneté selon la carrière des agents. Vous avez été nombreux à dire : “c’est inacceptable”.

Vous avez été nombreux à réagir contre certains syndicats qui accompagnent ce projet en prétendant négocier au lieu de mettre en place la riposte face au maire. Nous avons entendu votre frustration et nous la relayons en disant à ces syndicats que la liquidation de nos droits n’est pas négociable. La défense du statut est la mission première d’un syndicat, ne pas le faire c’est tourner le dos aux revendications, c’est laisser le terrain libre aux liquidateurs du service public !!!

Nous nous félicitons que dans de nombreuses villes, comme à Paris, l’unité syndicale soit la base du combat pour la défense de l’accord dérogatoire aux 1607 heures.
Nous nous félicitons également que des élus comme à Bonneuil/Marne, décident de ne pas appliquer les 1607h.

La CGT vous a informé des tenants et aboutissants de ce dossier, la discussion a eu lieu, la plupart de ceux et celles qui ont eu accès à ces informations ont signé la pétition “ne touchez pas à nos congés”. Le moment est venu de passer à l’action, à la mobilisation. Nous appelons les collègues des services de la ville de Toulouse et de la métropole, à participer au rassemblement organisé le 19 mars 2021, jour du conseil municipal pour exiger du Maire qu’il ne touche pas aux droits à congés.

Le 19 mars 2021 Rassemblement, à 10 heures toutes et tous au Capitole (square de Gaulle). Jour du conseil municipal

*France Urbaine : est une association de collectivités, portée par des élus de toutes tendances politiques, Elle regroupe les grandes villes de France, les métropoles, communautés urbaines et communautés d’agglomération. Elle était présidée par Jean-Luc Moudenc lors de la discussion et de l’adoption de la loi de transformation de la fonction publique.

Documents joints

1 Tract 1607 heures pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20