1111
  • Article publié le 16 février 2021
  • /
  • 93 visites

76 | CGT des Territoriaux de Dieppe : Gardons nos acquis, soyons mobilisés ensemble.

La loi de la transformation de la Fonction Publique, que la CGT a combattu, doit s’appliquer dans notre collectivité au 1er janvier 2022.

Le projet, que la collectivité a présenté aux organisations syndicales, est d’appliquer les 1607 heures et de réorganiser des services (aussi bien sur le temps de travail, sur les effectifs, sur le nombre de jours à travailler, etc…).

La CGT des Territoriaux de Dieppe reste farouchement opposée à la mise en place de cette réforme dans notre collectivité.

Le temps de travail n’est qu’une petite partie de cette loi, la totalité des 95 décrets sont dans le désintérêt des salariés.

Le projet porté par notre administration serait de voler nos jours de congés spéciaux, nos jours d’ancienneté et augmenter notre temps de travail à 37H voir 39H.

Le danger des 1607 heures, c’est :

• Suppression de nos congés spéciaux (5 jours)
• Suppression de nos jours d’ancienneté (entre 2 et 7 jours)
• Suppression des absences pour enfants malades
• Suppression des autorisations spéciales d’absence (mariage, naissance, pacs, décès…)
• Suppression du droit de grève pour certains services (petite enfance, scolarité, ordures ménagères)
• Allongement du temps de travail annuel pour chaque agent entre 46H et 95H selon l’ancienneté
• Fusion et perte des compétences dans les instances CTP, CHSCT et CAP
• Application de la (des ?) journée de solidarité

En plus de la loi anti-sociale, la municipalité veut nous imposer :

• La remise en cause des 80% de non droit
• La remise en cause des aménagements du temps de travail hebdomadaire
• L’annulation des 2 semaines supplémentaires lors du congé maternité (accord local mis en place en 1981 avec Irénée Bourgois)
• Suppression du paiement des heures supplémentaires dans sa globalité

Des groupes de travail vont être formés pour nous imposer cette loi. Il est écrit clairement dans la note de service que « l’objectif prioritaire de ce projet est principalement lié à l’obligation réglementaire prévue par la loi (…), il est proposé de conduire de manière plus globale et stratégique pour une meilleure acceptation des partenaires sociaux et des agents. »
En bref, de nous endormir pour que la pilule passe mieux…

Notre syndicat CGT va organiser des réunions avec les agents (dans le cadre des Heures Mensuelles d’Information), pour informer et dialoguer avec vous, car vous seul avez la meilleure connaissance de votre métier.

Un grand nombre d’agents de la collectivité ressent du mépris, un gros manque d’écoute et de considération de la part de la municipalité. Les décisions autoritaires de régression sociale sont très mal perçues dans notre collectivité.

Le service public, c’est NOUS et sans nous, ce service public ne peut être ni de qualité ni au service de la population.

LA CGT DES TERRITORIAUX DE DIEPPE REVENDIQUE :

• La mise en place des 32 heures hebdomadaires
• Le maintien de TOUS nos acquis obtenus dans notre collectivité depuis des années
L’augmentation de nos salaires de la fonction publique par une renégociation significative du RIFSEEP pour toutes les catégories
• Avoir un dialogue constructif, dans le respect des représentants du personnel, pour le bien-être des agents de la collectivité
• Continuer de favoriser un déroulement de carrière en local pour tous les agents
• Fin des contrats précaires, stagiairisation immédiate de tous les agents contractuels

Quelques décisions prises par les élus de notre collectivité :

• L’amputation de la subvention du comité des œuvres sociales (COS), par la ville de Dieppe et ses partenaires (CCAS de Dieppe, Neuville, de l’agglomération dieppoise et du SYDEMPAD), d’un montant de 25 600 euros, entrainant la suppression d’avantages sociaux pour les salariés.
• Une très faible nomination à la commission administrative paritaire 2020, seulement 31 agents toutes catégories confondues contre environ 60 les années précédentes.
• Lors des instances paritaires, les avis donnés par vos élus, dans l’intérêt des agents, ne sont pas pris en compte. L’autorité campe sur ses positions et ne revoie jamais sa copie.
• La CGT réaffirme que toute ouverture de poste doit faire l’objet d’une publication.

Documents joints

1 Pétition Territoriaux Dieppe pdf

2 Tract local pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20