1111
  • Article publié le 4 août 2021
  • /
  • 118 visites

45 | CGT : Appel aux syndicats du Loiret. Non au flicage et à la régression sociale ! Oui à la vaccination, non à l’obligation !

L’UD CGT 45 s’inscrit pleinement dans le communiqué confédéral du 26 juillet 2021 qui dénonce le fait que le gouvernement fait passer à marche forcée une obligation vaccinale qui ne dit pas son nom.

Au début de la Covid-19, les premiers de corvées ont été contraints de travailler sans masques, ni protection. Ils ont été sacrifiés sur l’autel du capitalisme pour maintenir les profits des entreprises et des actionnaires qui ont explosé depuis le début de la crise ! Des milliers d’entre eux ont contracté le virus et ont grossi le nombre de victimes. Comble du cynisme, aujourd’hui, le gouvernement au service du capital, menace ces mêmes salariés de sanctions, de pertes de salaires et de perte de leur emploi sous le prétexte de la vaccination alors qu’il est le seul responsable de cette pandémie et de sa propagation.

En vérité, avec cette loi, le gouvernement Macron déroule une fois de plus, le programme des riches et du capital, en utilisant la pandémie pour précariser encore plus ceux qui ont été les plus durement touchés par la crise sanitaire. C’est sans vergogne que le président persiste dans la mise en oeuvre des réformes régressives de l’assurance chômage et des retraites. Alors que les mesures du Pass sanitaire instaurées par cette loi vont instituer le « chômage sanitaire ».

Le gouvernement mène la guerre aux salariés, la CGT mènera la guerre au gouvernement.

L’union départementale CGT Loiret appelle les syndicats à combattre
cette nouvelle attaque contre le droit du travail.

Partout dans les ateliers, les bureaux, les services, le débat doit s’organiser avec les salariés pour qu’en aucun cas cette attaque contre le droit du travail que constitue ce Pass sanitaire puisse être mise en oeuvre.

Les plus précaires que sont les salariés en CDD et les intérimaires et qui concernent en premier lieu la jeunesse, sont une fois de plus la cible, en donnant la possibilité aux employeurs de rompre sine die les contrats de ceux qui ne voudront pas se faire vacciner. Les possibles suspensions du contrat de travail à l’encontre des salariés faisant valoir leur droit au consentement, sont une mesure coercitive pour contraindre les salariés à se soumettre à la vaccination, car personne ne peut se permettre de perdre sa rémunération.

L’accès à la vaccination pour toutes et tous et la liberté d’y consentir sont consubstantiel d’une République libre et démocratique. Les disparités d’accès aux soins sur le territoire entre les métropoles et zones rurales ainsi qu’entre les milieux sociaux aisés et les plus précaires marquent une fois de plus la fracture sociale générée par les politiques autoritaires et d’austérité.

Les tests PCR devant devenir payant, c’est une fois de plus, uniquement les plus riches de ce pays qui auront le choix de se faire vacciner ou non, tout en maintenant une vie sociale.

La CGT revendique :
✓ la levée des brevets
✓ le libre et l’égal accès aux soins ainsi qu’à une vaccination consentie.
✓ le respect du droit du travail pour toutes et tous avec ou sans pass sanitaire.

L’UD CGT 45 appelle les syndicats à lutter contre le virus de la précarité et de la pauvreté en portant aux débats avec les salariés la mobilisation pour gagner sur les revendications CGT des 32h, du SMIC à 2 000€, de la retraite à 60 ans, de l’augmentation des salaires.

C’est par la mobilisation et la grève du plus grand nombre que nous parviendrons à gagner ces revendications nécessaires et légitimes.

L’UD CGT 45 appelle l’ensemble des syndicats du département à organiser des
rassemblements sur les lieux de travail et à interpeller les directions d’entreprise contre l’attaque actuelle qui visent leurs droits et pour la satisfaction des revendications.

MANIFESTATION SAMEDI 7 AOUT 2021 A 14H30 PLACE DE LA RÉPUBLIQUE À ORLÉANS

Documents joints

1 appel_syndicats_45_pass_sanitaire pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20