1111
  • Article publié le 30 juillet 2021
  • /
  • 619 visites

45 | Le pass sanitaire nuit gravement à la santé sociale, morale et culturelle Manifestation le 31 juillet Place de la République à 14h30 Orléans

Malgré la colère qui règne dans le pays et les manifestations monstres du samedi 24 juillet, des députés de la majorité présidentielle hors sol ont adopté en début de semaine l’extension du Pass sanitaire dans l’activité quotidienne des Français et la vaccination obligatoire pour les soignants, sapeurs-pompiers, personnel travaillant en Ehpad et les aides à domicile encadrant des personnes fragiles.

Les salariés travaillant dans les restaurants, cinéma, zoo etc.. devront présenter un pass sanitaire pour pouvoir travailler.

En cas de défaut de vaccination pour les soignants ou de pass sanitaire pour les salariés, ils ne pourront plus travailler, des suspensions d’activités professionnelles seront prononcées sans paiement de salaires.

Pour la population, ce pass sanitaire scandaleux est étendu aux restaurants, bars, cafés (même en terrasse ) aux hôpitaux et maisons de retraites (sauf les urgences), aux trains, avions et cars de longue distance.

• Ne laissons pas le gouvernement créer de manière totalement artificielle deux catégories de citoyens et de salariés.
• Nous réclamons une véritable politique du soin contre cette pandémie, avec une vaccination accessible, égalitaire, éclairée et surtout consentie.

Le pass sanitaire est non seulement une remise en cause de nos libertés, mais accompagne aussi la casse de nos droits, et notamment du code du travail. En cela, il crée également un précédent inacceptable : la suspension du contrat de travail sans paiement de salaire et ainsi que l’impossibilité d’avoir aucune indemnité. Cette mesure de chantage à la vaccination plongera ainsi de très nombreuses familles dans des difficultés financières.

Si le texte liberticide a été voté, ce n’est pas pour autant qu’il faut rentrer chez soi.

Une loi peut être annulée sous la pression de la rue à l’exemple de la loi CPE (contrat de première embauche en 2006).

Nous sommes le nombre, 2 500 personnes ont manifesté à Orléans le 24 juillet, 160 000 minimum comptabilisé en France par le ministère de l’Intérieur.

Les organisations syndicales, associatives et partis politiques progressistes : UD CGT Loiret, Solidaires, NPA, FI membres du collectif pour les jours heureux appellent à une nouvelle manifestation - le 31 juillet à 14 h30 Place de la République à Orléans pour le retrait de loi liberticide.

→Contre le pass sanitaire,
→Contre ce contrôle social de masse,
→Contre l’autoritarisme et les lois liberticides,
→Pour des moyens supplémentaire pour l’hôpital public et la santé publique
→Pour la vaccination mais contre la vaccination obligatoire,
→Contre les tests payants,
→Pour un accès égalitaire au vaccin, libre et consenti
→Pour la levée des brevets et la distribution mondiale de vaccins,
→Contre les suspensions sanitaires des contrats de travail, pouvant aboutir à des licenciements pour les non vaccinés,
→Contre la réforme des retraites et de l’assurance chômage

Pass sanitaire adopté : régime autoritaire renforcé ! Pour nous c’est toujours NON ! Manifestation le 31 juillet 2021 Place de la République à 14h30 Orléans


A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20