1111
  • Article publié le 4 février 2021
  • /
  • 33 visites

20 | Tract intersyndical : Protection de l’enfance en danger !!!

APPEL AU RASSEMBLEMENT HALL D’ACCUEIL HÔTEL DE RÉGION BASTIA ET AJACCIO 15H30 ET AU DÉBRAYAGE SUR LES SITES A PARTIR DE 15H30 JEUDI 04 FÉVRIER 2021

Force est de constater aujourd’hui une dégradation exponentielle de la situation de la protection de l’enfance, qui se manifeste par :

- Un manque de place d’accueil au sein des établissements de l’enfance et des assistants familiaux. A titre comparatif, il y a eu autant de placements sur le mois de janvier 2021 que sur l’ensemble de l’année 2020, suite à une augmentation manifeste de signalements au Tribunal.
- La situation de saturation des maisons d’enfants à caractère social (MECS) et de la pouponnière engendre des transferts d’enfants, des séparations de fratries et des modifications de l’organisation au sein des structures pour permettre de répondre à l’urgence (Ex : sortie d’adolescents du Foyer dans la précipitation pour accueillir des plus petits).
- Les assistants familiaux du CISMONTE ont un taux d’occupation de 120%, ils sont tous en situation de dérogation. Ces travailleurs n’ont plus aucune possibilité de prendre des congés par manque de place et de relais.
- Les assistants familiaux du PUMONTE ont un taux d’occupation de 110 % et sont proches de la retraite, 15 sont âgés de plus de 63 ans, 8 sont en position de longues maladies.

Dans cette configuration sanitaire et sociale qui s’aggrave, la prise en charge des enfants en situation de danger n’est plus en mesure d’être exercée au regard de la loi.

Déjà en 2017, un courrier envoyé au Président dénonçait des dysfonctionnements. Force est de constater que peu de choses ont évolué et la situation se dégrade. Pourtant, les organisations syndicales et les travailleurs sociaux n’ont eu de cesse d’alerter l’autorité territoriale. Nous dénoncions l’état déplorable des services, du maintien à domicile et du suivi des enfants placés.

Aujourd’hui, les agents en charge de la santé, du social et du médico-social (les assistants familiaux, les psychologues, les éducateurs spécialisés, les assistants de service social, les travailleurs sociaux, les agents administratifs et les personnels d’encadrement) sont en très grande souffrance et sont en situation d’épuisement dans le cadre de leurs missions.

Les organisations syndicales représentant des personnels exigent que l’ensemble des revendications ci-dessous sur les moyens humains et les capacités d’accueil en matière de placement familial et collectif soient satisfaites avec le recrutement immédiat :

- De 3 éducateurs spécialisés
- D’1 secrétariat service Accueil Familial et Collectif
- D’1 secrétariat service de la CRIP
- D’1 secrétariat service adoption ; présence d’aucun agent dans le sud.
- D’assistants Familiaux

Et la nomination et l’anticipation de :
- 2 chefs de bureau : Accueil Familial et Collectif Pumonte, et MNA CJM régional
- 1 chef de service UMO
- 1 chef de service Prévention et d’une équipe
- 1 chef de service adoption (actuellement en arrêt maladie et qui suivra par un départ à la retraite)
- 1 psychologue sera prochainement en congé maternité sera-t-elle remplacé

Au-delà des moyens humains nécessaires au fonctionnement du service public de la politique de l’enfance, il s’agira d’anticiper les besoins des populations en adéquation avec le développement des territoires.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20