1111
  • Article publié le 23 novembre 2021
  • /
  • 28 visites

75 | CGT Comité des syndicats ville de Paris : 3 JRTT suspendus, la lutte continue !

Ce mardi 16 novembre s’est tenu le 2e Comité technique Central dédié au temps de travail et aux cycles de travail avant le passage en Conseil de Paris de décembre 2021.

La CGT ainsi que l’ensemble des organisations syndicales représentatives ont voté contre.

Sur la centaine d’amendements déposés par les Organisation Syndicales, seuls 7 ont été retenus, 7 qui n’ont rien changé sur le fond ! Antoine Guillou rejette de fait ceux qui permettraient de modifier le règlement de travail en faveur des agents ! La CGT a maintenu sa demande pour que tous les amendements soient soumis au vote, demande qui n’a pas été faite à l’unanimité des autres Organisation Syndicales.

L’allongement du temps de travail et la modification des cycles de travail, au détriment des agents de la ville sont donc proposés !

La maire de Paris, candidate à l’élection présidentielle, se dit contre la loi de la Transformation de la Fonction Publique mais refuse en parallèle d’utiliser le levier légal lui permettant de réduire le temps de travail : celui des sujétions liées à la pénibilité des métiers. Si le préfet a suspendu la sujétion dite « ville capitale », il n’a nullement suspendu celles qui ont été revalorisées.

La maire de Paris a fait un choix politique, celui d’augmenter de 55 à 63 heures la durée actuelle annuelle du temps de travail, gagnée par la lutte des personnels en 2001 !

Le vote unanime des organisations syndicales contre oblige la ville de Paris à convoquer un nouveau Comité Technique Central sur le même ordre du jour ; celui-ci se tiendra le jeudi 25 novembre prochain. La CGT a réclamé seule, de nouveau, l’ouverture de négociations sur les sujétions liées à la pénibilité des métiers (Revendications CGT portées en avril 2021). Cette demande n’a pas été soutenue par les autres Organisation Syndicales.

Le 25 novembre, la CGT continuera à défendre « Pas une minute de plus » et appelle, ce même jour, l’ensemble des agents à faire une heure de grève en début de service pour exprimer leur refus de toute augmentation du temps de travail !

Documents joints

1 tract_ct_16 pdf



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20