1111
  • Article publié le 23 août 2021
  • /
  • 74 visites

17 I La CSD CGT de Charente-Maritime dépose un préavis de grève de 0 à 24h pour les journées des 1er au 30 septembre 2021

Monsieur le Préfet,

Le Pass sanitaire marquera la vie de millions de français.es, puisqu’en très peu de temps, et encore plus dès lors que le test PCR ne sera plus gratuit, toute vie sociale et professionnelle sera contrainte par le fait d’être vacciné. Au sein des collectivités territoriales, dans certains Etablissements Recevant du Public, les agents y exerçant leurs missions devront fournir un Pass sanitaire pour venir travailler. Le défaut de Pass sanitaire entrainera des sanctions. Il n’est pas du rôle de l’employeur de contrôler l’état de santé des agents, les seuls habilités à ce contrôle sont les médecins du travail.

Nous nous opposons à la stigmatisation des agents non vaccinés et nous opposerons aux sanctions qui pourront les viser.
Concernant la vaccination, nous dénonçons la méthode employée par le gouvernement, génératrice de fortes tensions, ce qui est délétère en pleine crise épidémique.
Nous dénonçons la vaccination obligatoire imposée dans les secteurs de la santé, du médico-sociale et de la protection civile. Dans nos collectivités territoriales, depuis le début de la crise sanitaire, les personnels des EHPAD, des EHPA, les aides à domicile et les sapeurs-pompiers ont été exposés et jetés à la guerre contre le Covid. Ils sont venus travailler sans les protections individuelles nécessaire, ils sont venus travailler en étant positif au covid, sont revenus travailler sur leurs jours de congés…
C’est le professionnalisme de tous les personnels qui a permis de gérer et de faire face à la crise sanitaire. Mais le gouvernement préfère accuser les personnels de santé d’entretenir la défiance des Français vis-à-vis de la vaccination (les soignants étant la catégorie socio-professionnelle la plus vaccinée soit dit en passant…).

Il est primordial de convaincre les agents non vaccinés plutôt que de les contraindre au risque de stigmatiser une profession pourtant déjà bien éprouvée. Car au-delà de la vaccination, il y a un besoin urgent de lits supplémentaires et de moyens humains, avec des effectifs en nombre et qualifiés qui permettent d’accueillir, d’accompagner et de prendre soin de la population, COVID 19, ou non.

Là encore nous nous opposerons aux sanctions qui pourraient les viser.
La pandémie de coronavirus, qui a provoqué la mort de plus de 4 millions de personnes dans le monde, est un problème de santé publique, pas un trouble à l’ordre public ! Elle appelle la mise en oeuvre d’une véritable politique de santé publique, respectueuse des libertés individuelles et qui soit réellement protectrice des travailleuses et des travailleurs.
Une maladie mondiale nécessite une réponse et une coordination mondiale. Nous en sommes pourtant bien loin : seulement 1% des doses ont été administrées dans les pays pauvres.
Des pays en capacité de produire des vaccins ne peuvent le faire car ils ne disposent pas de brevets…
Nous réaffirmons la nécessité de la levée de la propriété privée sur les brevets qui empêche la diffusion des vaccins dans le monde, tout en étant source de profits inadmissibles !
Tant que la pandémie ne sera pas résolue à l’échelle mondiale, elle ne le sera nulle part !

Nous exigeons :
- Le retrait de la loi sanitaire
- Des moyens financiers et humains dans tous les secteurs de santé
- La levée des brevets au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce pour la solidarité internationale et la santé publique
- Le retrait de la réforme de l’assurance chômage et le retrait de la réforme des retraites

Afin de permettre aux salarié.e.s et agent.e.s de défendre leur santé, leur emploi, pour améliorer leurs conditions de travail, la Coordination Syndicale Départementale (C.S.D) de Charente-Maritime CGT, sous couvert de la Fédération CGT des Services publics, dépose un préavis de grève de 0 h à 24 h pour les journées suivantes :
1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29,30 septembre 2021
- Pour permettre à l’ensemble des agents de la Fonction publique territoriale et des salariés relevant de la partie privée de notre champ fédéral (entreprises de l’eau et de l’assainissement, thanatologie, secteur privé du logement social) de faire entendre leur voix,
- Pour couvrir l’ensemble des initiatives et mobilisations qui pourront être décidées au plan local comme national.

Notre organisation reste disponible pour toutes négociations sur les revendications du personnel, tant sur le plan national que local.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos salutations distinguées.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20