1111
  • Article publié le 3 septembre 2021
  • /
  • 116 visites

84 | CGT Syndicat départemental : préavis de grève du 1er septembre au 3 octobre 2021

Madame la Présidente,

Il est à rappeler une nouvelle fois combien les conditions de travail et d’exercice des missions de service public se sont dégradées depuis de trop nombreuses années.

La Fédération CGT des Services publics alerte depuis trop longtemps sur cet état des lieux et ses conséquences en termes d’intérêt à l’exercice des missions de service public pour les futurs agents publics.

Alors que la France a tenu face aux conséquences des choix de gestion de la situation sanitaire par le gouvernement grâce à l’engagement de ses fonctionnaires et agents publics, la continuité des réformes est ressentie d’autant plus durement ; les luttes menées tous les jours dans les collectivités et leurs services le démontrent une nouvelle fois.

Le passe sanitaire, qui découle de la loi n"202 !-1040 du 5 août 2021, va marquer la vie de millions de travailleur.se.s, puisqu’en très peu de temps, et encore plus dès lors que le test PCR ne sera plus remboursé, toute vie sociale et professionnelle sera contrainte par le fait d’être vacciné. Au sein des collectivités territoriales, dans certains Établissements recevant du public, ou pour certaines professions, les agents exerçant leurs missions devront fournir un passe sanitaire pour venir travailler. Le défaut de passe sanitaire entrainera une suspension et une interruption de versement de rémunération (traitement et ses accessoires).

Il n’est pas du rôle de l’employeur de contrôler l’état de santé des agents ; les seuls habilités à ce contrôle sont les médecins de prévention.

Le syndicat CGT s’oppose à la stigmatisation des agents non vaccinés, ainsi qu’aux sanctions « déguisées » qui pourront les viser. Concernant la vaccination, la CGT dénonce la méthode employée par le gouvernement, génératrice de fortes tensions, ce qui est délétère dans la situation actuelle. Elle dénonce la vaccination obligatoire imposée dans certains secteurs (protection civile...) et pour certaines professions (personnels de santé, psychologues...).

L’épidémie de Covid-L9 est un problème de santé publique, pas un trouble à l’ordre public ! Elle appelle la mise en œuvre d’une véritable politique de santé publique, qui intègre la question des traitements et mesures prophylactiques (dont le vaccin), respectueuse des libertés, et réellement protectrice des travailleu r.se.s.

La CGT réaffirme la nécessité de la levée de la propriété privée sur les brevets qui empêche la production et/ou la diffusion des vaccins dans le monde, tout en étant source de profits inadmissibles.

La mise en place de la loi de gestion de la crise sanitaire contraint les collectivités à exiger la présentation d’un passe sanitaire aux usagers des services publics. Cette mesure, étant, pour le moins, controversée, les agents des collectivités territoriales, contraints par l’employeur de procéder au contrôle du passe sanitaire des citoyen.ne.s désirant se rendre dans un établissement public (musées, archives...), doivent affronter le mécontentement et la colère des usagers alors qu’ils ne sont en rien responsables des décisions unilatérales prises par le gouvernement. Cette situation est susceptible de générer des pressions, des incivilités, des agressions, ou autres types de violence à l’encontre de ces personnels, qui seraient parfaitement inacceptables. La CGT rappelle donc, que c’est aux employeurs territoriaux de garantir les bonnes conditions de mise en œuvre des directives qu’ils demandent d’appliquer à tous les agents.

Les agents publics ne veulent pas d’un retour au monde d’avant et comptent bien porter leurs revendications afin de reconquérir et de consolider un modèle social tel que celui pensé et construit par le Conseil national de la Résistance.

Lire le préavis (4 pages) au format PDF



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20