1111
  • Article publié le 4 juin 2020
  • /
  • 590 visites

Covid-19 et Eau I Nous voulons les résultats d’étude au SIAAP !

En pièce jointe le dernier courrier de la CGT Saivp-Siaap envoyé au Président du Siaap.

Le gouvernement, tout comme la Ville de Paris, la DEA93, DSEA94, la SEVESC 92 et le Siaap (ainsi VEOLIA pour la SEMOP de Valenton) ont joués à la « roulette russe » avec la vie des salariés et agents des réseaux d’assainissement franciliens.
Par les analyses effectuées depuis le 5 mars 2020, les chercheurs, scientifiques et virologues démontrent à minima un million d’unités du génome du Sars-cov-2 par litre d’eaux usées relevés entre le 18 mars et le 15 avril*, les politiques et employeurs parlent eux de « traces ». La réalité du volume d’eaux usées traitées par jour, où ont été réalisées ces analyses, de plus de 700 000 mètres cubes (1m3 = 1 000 litres), démontrent que les salariés et agents de l’assainissement ont été exposés à plusieurs centaines de milliards d’unités du génome du Sars-cov-2.
Lorsque l’on sait que quelques microgouttelettes suffisent pour être infecté, faut voir la « gueule des traces », comme aurait pu le dire Michel Audiard et cela dans le silence assourdissant des ministères de la Santé, du Travail, de l’Environnement et de la Fonction Publique, malgré les courriers de la fédération sur le sujet.
Seul point positif, les agents et salariés de l’assainissement francilien peuvent être fier de leur travail, puisque ces analyse démontrent qu’ils réduisent de près de 98% le nombre d’unités du génome du Sars-cov-2 rejetées dans la nature, diminuant ainsi pour la population ce risque sanitaire . Cependant, comme le virus ne disparait pas par miracle, il se retrouve en forte concentration dans les résidus de l’épuration contenus dans les installations d’épuration, les exposant, mais là bien sur aucune analyse n’est effectuées par le gouvernement et les employeurs malgré les nombreuses demandes de la fédération et de ses syndicats, comme l’atteste le dernier courrier de la CGT SAIVP-SIAAP en date du 28 mai 2020.
La Fédération rappelle qu’elle demande que tout salarié et agent de l’assainissement en activité qui a été contaminé par le Sars-cov-2 soit classé en accident du travail.

*plus de 200 000 unités du génome du Sars-cov-2 par litre d’eaux usées ont été relevées dès le 12 mars et jusqu’au 24 avril, dernier résultat en notre possession publié par France 3.

Voir ici l’étude scientifique menée sur les eaux de Paris, ici un article sur le site de France Info, et ici un extrait d’Arte Journal.

Monsieur le président,
Nous vous avons écrit les 03 mars, 26 mars, 07 avril et 27 avril, ces quatre courriers ayant pour but de vous demander que des analyses soient réalisées pour savoir si le Sars-cov-2, virus causant la maladie du Covid-19 était présent dans les réseaux d’assainissement et le cas échéant, recueillir les données nécessaires pour connaitre sa durée de survie au sein de ces réseaux, sa dangerosité pour les agents travaillant au SIAAP.

Pour le courrier du 03 mars, vous avez organisé la tenue d’un CHSCT central du SIAAP et avez confirmé aux membres CGT représentant le personnel que le virus été bien présent dans les selles des personnes atteintes du Covid-19 et que par déduction, il était fort probable que l’on en retrouve dans les eaux usées, comme cela avait été le cas pour la maladie du SRAS en 2003 et du H1N1 en 2009 comme le soulignait notre courrier, sans donner d’avantage d’information.(...)

Lire le courrier en pièce jointe



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20