1111
  • Article publié le 21 octobre 2020
  • /
  • 602 visites

Note d’information de la DGCL sur le renforcement du télétravail

Dans nombre de collectivité, le travail à distance s’est généralisé pendant la crise sanitaire. Pour nous, ce n’est pas du télétravail. La logique du décret du 5 mai 2020, qui veut donner un bout de support juridique à toutes les situations, donc potentiellement à n’importe quoi, ne nous paraît pas devoir être suivie.

Pour nous, la CGT, le télétravail c’est d’abord le travail réel, et l’essentiel se joue auprès des employeurs publics par mission (versants, types d’employeurs, ministères et/ou grandes directions, grands établissements publics). Le maintien ou pas par exemple du travail à 100% à domicile relève du dialogue social sur l’adaptation à la crise sanitaire, et pas du télétravail, qui pour nous exclut d’emblée 100% de télétravail.

Beaucoup de travail et d’initiatives ont déjà été prises par les acteurs syndicaux dans ce domaine, dont la CGT. Nous réaffirmons notre disponibilité à une négociation sur le télétravail dans la Fonction publique, en parallèle à la négociation dans le privé. Voir le revendicatif développé dans le SPM « Travail à distance, télétravail, stop aux nouvelles aliénations » https://www.cgtservicespublics.fr/la-federation/nos-publications/service-public-magazine/2020/article/service-public-magazine-no117-octobre-2020

Comme le statut n’a pas été un carcan pendant la crise sanitaire, mais au contraire a permis une adaptation souple à des circonstances exceptionnelles, une meilleure régulation du télétravail est la condition d’une meilleure efficacité du service public

La CGT sera attentive quant à la situation de l’encadrement et de ses difficultés, tant en travail à distance qu’en télétravail. Que les défauts de l’organisation du travail se soient pleinement révélés à l’occasion de la crise sanitaire met en lumière des difficultés préexistantes, aussi bien pour le travail numérique que présentiel. Nous n’avons pas le sentiment que les questions de l’organisation du travail puissent être correctement traitées au travers de la question du télétravail. Le symptôme n’est pas la cause.

Un accord sur le télétravail dans la Fonction publique devrait fournir un cadre permettant de s’emparer du sujet au plus près du travail réel, par une implication massive des premiers concernés, les agents publics.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20