1111

Droits des femmes

  • Article publié le 9 mars 2020
  • /
  • 175 visites

8 mars : par dizaines de milliers dans les rues pour les droits des femmes

Des milliers de manifestants ont défilé ce dimanche 8 mars à Paris et en région à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. Contre la réforme des retraites et ses effets négatifs pour les femmes, contre les violences sexuelles et les féminicides, les mots d’ordre couvraient la palette des injustices dont les femmes sont victimes. Reportage à Paris.

Dans la capitale, des dizaines de milliers de personnes ont défilé de la place d’Italie vers la place de la République, derrière une banderole proclamant « on arrête toutes » — mot d’ordre d’une « grève féministe » qui entend montrer que « quand les femmes s’arrêtent, tout s’arrête ».

À Rennes, selon l’AFP, les manifestants étaient 3 000 à 6 000, selon la préfecture et les organisateurs. À Lyon, les manifestantes s’étaient réunies place Bellecour. À Strasbourg, quelque 800 personnes, selon la préfecture, ont défilé aux cris de « solidarité avec les femmes du monde entier ». Des pancartes appelaient à jeter le « patriarcat au fond du Rhin ».

À Paris, certaines participantes s’étaient vêtues d’un bleu de travail et d’un fichu rouge, les attributs du personnage emblématique « Rosie la riveteuse », « icône de toutes les travailleuses invisibles ».

À 15 h 40 — heure théorique où les femmes cessent d’être rémunérées compte tenu des écarts de salaires entre les sexes —, elles ont jeté leurs gants de ménage, manière de protester contre ces inégalités salariales et de répartition du travail domestique. Parmi les autres manifestations notables ce dimanche, des militantes féministes ont déployé une banderole au pied du Panthéon, proclamant « Aux femmes, la matrie reconnaissante ».


Source : nvo.fr


Voir également le communiqué CGT : Un 8 mars historique !



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.

Contact

Fédération CGT des Services publics
263 rue de Paris - Case 547
93515 MONTREUIL CEDEX

01 55 82 88 20