1111
  • Article publié le 3 septembre 2018
  • /
  • 184 visites

Communication de l’UFSE : "Pour les missions publiques, l’intérêt général, les citoyen-ne-s, les agents ! Proposons d’autres choix ! "

Depuis plus d’une décennie, force est de constater que, contrairement aux objectifs affichés, la transformation conséquente et incessante de l’action publique entreprise au titre notamment de la Révision générale des politiques publiques (RGPP), sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, puis de la Modernisation de l’action publique (MAP), sous le quinquennat de François Hollande, et du chantier Action publique 2022 sous le quinquennat d’Emmanuel Macron n’a en rien apporté et n’apportera pas les réponses à la crise qui ne cesse de frapper toujours plus la société française.

Bien au contraire ! Plus de trois millions de travailleurs sont privés d’emplois, plusieurs millions d’entre eux sont frappés par une paupérisation et une précarité grandissantes (contrats de travail à durée déterminée, temps partiel imposé…), 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté…

Alors que d’autres choix s’imposent, le rapport et les préconisations du comité Action publique 2 0221 comme les différentes circulaires publiées le 24 juillet 2018 sur l’organisation et le fonctionnement des services publics2 confirment pourtant l’objectif de dynamitage du service public et de la fonction publique entrepris par Emmanuel Macron, son gouvernement et sa majorité parlementaire.

[...]

In fine, le rapport du Comité Action Publique 2022 est une pièce supplémentaire dans la machine de guerre contre les services publics, la fonction publique, les outils publics de financement, que le capital et ses serviteurs veulent sans cesse transformer pour en faire des outils au service de la privatisation et d’une marchandisation toujours plus grande de la société.
A l’opposé d’un tel objectif, la CGT porte un projet alternatif et toute une série de propositions4 pour une fonction publique au service de l’émancipation humaine. Démocratie, citoyenneté, satisfaction des droits et des besoins fondamentaux, nouvelle logique de développement, nouveaux outils de financement des politiques publiques, statut général des fonctionnaires renforcé, titularisation des contractuels, création d’emplois statutaires et augmentations salariales sont au cœur de ce projet.

Par leur ampleur, les attaques portées à l’encontre de la Fonction publique et de ses agents sont constitutives d’un véritable basculement de société. Avec les usagers, les citoyens, la CGT appelle les personnels à les combattre et se mobiliser pour imposer d’autres choix. L’UFSE-CGT poursuivra la mise en œuvre d’une démarche syndicale dans ce sens y compris en proposant aux organisations qui le souhaiteront, dans le champ syndical et au-delà, la construction de l’unité la plus large possible au service de la construction des rapports de force nécessaires.



A propos

La Fédération CGT des services publics rassemble les personnels des :
- services publics territoriaux, communes, départements, régions et leurs établissements ;
- services départementaux d’incendie et de secours - SDIS (Sapeurs pompiers) ;
- secteurs publics et privés du logement social ;
- secteurs privés des eaux et de la thanatologie (Pompes funèbres)
Elle regroupe plus de 85 000 adhérents, organisés en syndicats dans leurs collectivités ou entreprises, pour défendre leurs intérêts d’agents et salariés du service public, en convergence avec les autres salariés, les usagers et les populations.