bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Dept. 84 | 12 septembre 2017 | Ensemble portons l’exigence de progrès social

A ce jour des préavis de grève ont été déposés par les territoriaux :
- Avignon
- OPH
- Le Thor
- La CCPRO
- Courthézon
-Le Département 84

Les craintes de la CGT sur l’orientation donnée par le nouveau gouvernement se sont confirmées tout au long de l’été, et par la remise d’ordonnances. La fonction publique est une variable d’ajustement budgétaire. Et dans le viseur et les intentions, c’est la suppression des services publics, de la fonction publique garante d’égalité de traitement des usagers et au mieux leur remplacement par des prestataires privés, dont certains peuvent être des grandes entreprises dont les dividendes atteignent des niveaux record et qui, le plus souvent malmènent et précarisent leurs salariés.

Pour ce faire, les mesures ne manquent pas :
1/ Suppression de 70 000 postes de fonctionnaires dans la fonction publique territoriale sur 5 ans.
Au regard des effectifs de la fonction publique territoriale, cela représente environ le non-remplacement d’un fonctionnaire sur 4 partant à la retraite.
2/ Suppression brutale des emplois aidés (CAE et CUI) dans les collèges du Vaucluse qui représentent plus de 70 emplois.
3/ En terme de rémunération : gel et fin de la hausse uniforme du point d’indice.
Avec cette différenciation du point d’indice entre les trois versants de la fonction publique, il s’agit de déconnecter les territoriaux du statut général. Ainsi les collectivités pourront ainsi fixer librement les rémunérations des agents sans avoir à toucher au point d’indice ... La fin uniforme du point d’indice, c’est le démantèlement du titre I du Statut.
4/ Réduction imposée des dépenses de fonctionnement des collectivités locales de 13 milliards d’euros.
Encore une cure d’austérité qui se poursuit dans un contexte de conditions de travail déjà bien dégradées et d’amenuisement des missions et du service rendu à la population.
5/ Poursuite de la réforme des collectivités territoriales.
L’objectif est la destruction des services publics de proximité. Les départements urbains seront fondus dans les métropoles (comme cela s’est passé à Lyon). Dans les zones rurales et blanches, des bornes internet remplaceront les agents publics.
6/ Rétablissement du jour de carence au 1/01/18.
Par cette mesure, au motif d’une pseudo injustice public/privé, le Président Macron veut revenir à celle instaurée par M. Sarkozy et abrogée ensuite par M. Hollande au terme d’une bataille revendicative largement menée par la CGT. Il y a là un objectif d’opposer les travailleurs entre eux. Alors que bon nombre de salariés du privé bénéficient de conventions collectives qui prennent en charge les jours de carence.
7/ Augmentation et généralisation de la CSG.
Elle est passée d’un taux de 1,1% à sa création en 1990 à 7,5%. Le gouvernement prévoit une hausse de 1,7 point, soit un taux de 9,2%, sans contrepartie pour les fonctionnaires…

Par la grève et en manifestation
le 12 septembre 2017
10h30, Cours J. Jaurès à Avignon

Télécharger le tract au format PDF :

12 septembre 2017 | Tract CSD 84
CSD 84 | Communiqué de la CGT / Loi travail XXL : moins de droits pour les salariés, plus de pouvoirs pour les employeurs

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip