bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Dept. 30 | La CGT n’a jamais cautionné les « contrats aidés » !

La CGT dénonce depuis les années 90, les cadeaux faits au patronat par les
gouvernements successifs au travers des dispositifs d’emplois aidés (TUC, CES, CEC
emplois jeunes, CA, CUI)

Dans les services publics, nos syndicats combattent la précarisation des personnels
militent avec les personnels pour l’emploi statutaire…

Aujourd’hui, l’annonce de la suppression de ces contrats, dans un contexte d’austérité subi par les collectivités locales n’est qu’une arrogance supplémentaire à l’égard de la Fonction Publique, sans parler des conséquences majeures sur des personnes déjà fragilisées qui oeuvrent pour l’utilité publique.

Or, de l’argent il y en a ! Pour la comparaison, entre 7500 euros de subvention par emploi aidé et les 20 milliards d’euros versés annuellement aux entreprises du CAC40, grâce au CICE, c’est bien s’attaquer aux plus précaires pour donner aux plus riches car les entreprises du CAC 40 ont réalisé plus de 186 Milliards de bénéfices en 2016 soit une hausse de 32% alors que les contrats aidés c’est un peu plus de 3 milliards.

En 2016, 456 000 salariés en ont bénéficié.

Avec la CGT exigeons encore et toujours pour que :
- Ces emplois soient remplacés par des emplois pérennes, budgétisés d’une durée
réelle avec un salaire qui permette de vivre dignement, avec une véritable
protection sociale,
- La fin des politiques d’austérité et la réorientation des aides diverses et des
exonérations fiscales et de cotisations, en faveur des services publics , de la
protection sociale et des usagers.

Contre la casse du Code du Travail et du Statut, pour la justice sociale et des
droits plus protecteurs pour les salariés du privé et du public TOUS EN GREVE !

CGT 30 | La CGT n’a jamais cautionné les « contrats aidés » !

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip