bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Dept. 31 | 21 septembre 2017 : plus nombreuses, plus nombreux en grève et dans l’action pour gagner

Les mobilisations doivent se poursuivre pas de temps morts contre les mauvais coups !
Faisons de notre combat , l’outil de conquête pour de nouveaux droits pour les salariés, il est temps que les solutions des salariés s’imposent !!!

Manifestation unitaire :
Toulouse
11 h Arnaud Bernard
St Gaudens 17 h jean Jaurès


Dept. 31 | 21 septembre 2017 - tract unitaire
Dept. 31 | 21 septembre 2017 - Préavis CDG

Fonctionnaires et agents publics, avec les ordonnances, nous sommes dans le viseur ! Alors que faisons-nous ?

Nous le savons, de par les liens qui les unissent, casser le code du travail menace de fait notre statut général de fonctionnaire et nos statuts particuliers.
Au delà, nous sommes des fonctionnaires et agents publics (contractuels et précaires) avec nos enfants et nos proches qui sont déjà ou seront victimes de la précarisation complète du travail, des droits et garanties.
Sachant en plus, que cette précarité s’étend dans nos services !!

Avant – Après Vous trouverez ci-joint un document réalisé par les militant(e)s de l’Union Générale CGT des ingénieurs cadres et techniciens (Ugict CGT sur : www.ugict.cgt.fr) .
Il compare la situation d’aujourd’hui et celle de demain si les ordonnances se mettaient en œuvre. Alors que l’existant est déjà très dur après la succession de lois régressives dont la loi El Khomri, ce document permet de mesurer l’extrême gravité pour tous les salariés de cette déconstruction complète du droit du travail sur ses 4 piliers :
1. les droits protecteurs collectifs et individuels
2. le droit et surtout, les moyens de se défendre et d’obtenir réparation
3. le droit de se défendre avec les instances représentatives du personnel, notamment le CHSCT et le CE (équivalent du CT chez nous)
4. le droit d’être représenté syndicalement et de s’organiser collectivement

Les Fonctionnaires et agents publics dans tout çà ?
Sans perdre de temps, des voix s’élèvent dans le camp libéral, pour réclamer l’extension des ordonnances aux fonctionnaires.
Dans le document joint, on ne peut qu’insister sur la lecture d’un certain nombre de points très facilement transposables sur nos droits de fonctionnaires et agents publics, ainsi que dans les règlements intérieurs des services : ....temps de travail des télé-travailleurs, congés pour évènements familiaux, aménagement et temps de travail pour les femmes enceintes, suppression du CHSCT et fin du droit d’expertise, négociation sur l’égalité femmes/hommes, généralisation des CDD et de l’intérim permanent dans les services en lieu et place de leur recrutement sous statut, la mobilité imposée (voir le décret sur... qui pourraient revenir...)....etc....
Dans son programme électoral, Macron annonçait le recrutement d’experts et de responsables à haut niveau sur des CDI qui relèveraient du code du travail. Avec le CDI de projet ou de chantier, la vérité se fait jour, c’est la précarité permanente !
Étendu à la fonction publique, il s’agirait du premier coup porté au statut général de la fonction publique et à l’encadrement.
Alors que nos services publics sont déjà fragilisés par les politiques d’austérité et le management fondé sur la performance et les résultats, Emmanuel Macron et son gouvernement veulent les amplifier :
· Gel du point d’indice pour 2017 et 2018 ;
· Ré-instauration du jour de carence ;
· Augmentation de la CSG, ce qui se traduira par une baisse de 1,7% du pouvoir d’achat des fonctionnaires ;
· Réductions budgétaires
· Suppression de 120 000 postes (50 000 à l’État et 70 000 à la territoriale)
· Projet de suppression des emplois aidés ;
· Généralisation de l’individualisation des carrières et des rémunérations, notamment pour les catégories A (programme Macron). Il s’agit notamment d’un nouveau moyen de pression financier sur les cadres qui s’opposeront aux directives gouvernementales contraires aux valeurs de la fonction publique.
· Baisse des aides au logement

Alors, oui, nous avons doublement notre place dans le combat contre les ordonnances mais également pour exiger des droits et garanties du 21ème siècle pour tous et sur la base d’un service public de haut niveau dans le pays.
Assez de résignation, les craintes et les peurs doivent changer de camp !
Il est temps que le malaise, les frustrations et les rancœurs individuelles liées à nos conditions de travail, nos conditions de vie au travail ainsi que les craintes pour nos carrières, pour notre avenir...., se transforment en colère collective et positive pour gagner le progrès pour tous !!

La CGT appelle l’ensemble des agents du Muretain Agglo à se mobiliser massivement et urgemment.
Après le succès du 12 septembre, on continue à lutter pour le Code du travail et le Statut des fonctionnaires le Jeudi 21 septembre (Toulouse à 11 h Place Arnaud Bernard).

Dept. 31 | Loi XXL - Avant-après

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip