bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Réunion interprofessionnelle contre la casse du Service public en Seine Maritime (76)

L’UD CGT 76 et son Collectif Services Publics organisent le 8 novembre prochain, une réunion interprofessionnelle portant sur la casse des services publics et l’utilisation de la dématérialisation pour la réaliser.

Nous sommes tous concernés et comptons sur votre participation et vos expériences pour que nous nous organisions collectivement pour défendre les services publics et imposer d’autres choix !

Aujourd’hui nous sommes tous usagers des services publics ! Et demain ?

Le matin, j’allume la lumière, j’ouvre le robinet d’eau, je sors ma poubelle, j’ouvre ma boîte aux lettres, je dépose les enfants à la crèche et à l’école, je me rends au travail en transports en commun. Ce soir, j’irai voir Colette à l’hôpital…Je suis un usager de services qui, tous, devraient être publics !

Conquis depuis la libération, les services publics subissent aujourd’hui une offensive sans précédent. Ils reculent au profit des entreprises privées. D’usagers nous devenons « clients », les tarifs sont fixés sans transparence et seuls ceux qui peuvent payer ont accès au service. L’égalité territoriale n’est plus assurée…

L’Europe libérale l’exige : les services publics, le statut de la Fonction Publique, la Protection sociale solidaire doivent disparaître !

[...]

Le service public n’est pas destiné à faire du profit !
Il est urgent de sortir d’une vision comptable du service public. Nos services doivent garantir l’égalité de droit et d’accès de tous à la satisfaction de leurs besoins et de leurs attentes dans l’intérêt général. Les services publics ne sont pas une charge mais une richesse et un investissement pour l’avenir.
Le recul des services publics, c’est juste moins de solidarité entre les citoyens.
Et à l’avenir ?

Les précédents gouvernements ont fermé par centaines les lieux d’accueil des usagers des services publics ces dernières années : La Poste, EDF, Pôle Emploi, les CAF, les CPAM, les CARSAT, les CMS, fermetures de classes et d’écoles dans l’Education Nationale, fusion et regroupement des services hospitaliers, fermeture des services déconcentrés de l’Etat (finances publiques, sous-préfectures, douanes…).C’est la casse méthodique d’un réel service aux usagers, de vraies compétences professionnelles et d’une présence humaine de proximité…

L’imposture des Maisons de Services au Public
Les "MSAP" sont présentées comme une amélioration des services publics de proximité : mensonge ! Actuellement, 1100 maisons de service au public sont ouvertes en France (17 en Seine-Maritime). C’est le prétexte pour une nouvelle vague de fermetures des services publics de qualité.
Que les usagers des services publics confrontés au licenciement et au chômage, à la maladie, à la précarité de l’emploi, à la cherté d’un loyer se débrouillent ! Qu’ils aillent sur Internet ou dans les « MSAP » où on leur proposera, au mieux, un accès ...aux bornes informatiques !
Bref, qu’ils renoncent à faire valoir leurs droits !

Le 8 novembre 2017, débattons-en lors d’une matinée de travail à l’initiative de l’UD CGT 76.
Organisons-nous dans nos syndicats, nos unions locales pour faire échec à ce plan de destruction !
Tous les syndicats CGT sont concernés !
Rendez-vous le 8/11/2017 à la Maison CGT, 187 rue Albert Dupuis, 76000 Rouen.
Accès par le bus F2, direction Tamarelle, arrêt Chanoine Maubec

Réunion interprofessionnelle contre la casse du Service public en Seine Maritime (76)

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip