bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

22 mars 2018 | Tract CGT et tract intersyndical Ariège

- Tract CGT
LE 22 MARS TOUS à LA MANIF à 10H30 HAUTS DE VILLOTE à FOIX !

Le 22 mars, dans le cadre d’appels intersyndicaux très largement majoritaires, cheminots, électriciens, gaziers et agents de la Fonction publique (territoriaux, hospitaliers, états) sont appelés à l’action.

La réponse aux besoins de la population, les conditions de travail et les garanties statutaires sont au centre des mobilisations du 22 mars.

À la SNCF et dans la Fonction publique, le gouvernement veut mettre en cause la maîtrise publique des missions et œuvrer à leur privatisation : projet de changement du statut juridique de la SNCF ouvrant la possibilité d’une ouverture du capital aux marchés financiers ; projets de privatisation et d’abandon de missions de la Fonction publique dans le cadre du processus Action Publique 2022.

Pour le secteur EDF distribution il y a urgence pour négocier les salaires, augmenter le pouvoir d’achat, arrêter les suppressions d’emploi et défendre et pérenniser le système de retraite par répartition et la protection des régimes particuliers.

Comme on l’a déjà vu à la Poste et France Télécom en préalable à la privatisation, les garanties statutaires des personnels sont dans le viseur : volonté de mettre fin au recrutement sous statut à la SNCF ; extension du recrutement non-titulaire dans la Fonction publique. La précarisation est en effet un moyen de soumettre les agents à des intérêts particuliers, dont ceux de la finance.

Dans tous les cas, le gouvernement agit de manière autoritaire : menace de recours aux ordonnances pour la SNCF ; annonces unilatérales sans dialogue préalable dans la Fonction publique, privatisation des barrages.

Si elles devaient être menées à leur terme, les réformes engagées par le gouvernement seraient synonymes de passage d’une logique d’intérêt général à la loi du profit et de la rentabilité, de dégradation de la qualité du service public, de renchérissement de son coût pour l’usager, de dégradation des conditions de travail des agents, de précarisation.

Les militants de la CGT iront à la rencontre des salariés du 26 au 30 mars pour débattre et construire une grande journée d’action interprofessionnelle début avril.
Unissons-nous, salariés du secteur public et du privé pour la défense du service public et imposons une autre répartition des richesses avec des augmentations sur les salaires et pensions.

En Ariège
Cheminots, électriciens, gaziers, agents de la Fonction publique, usagers du service public
UN COMBAT COMMUN POUR L’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Tract CGT 22 mars 2018

- Tract intersyndical
POUR LES SERVICES PUBLICS. POUR LA FONCTION PUBLIQUE !
TOUTES et TOUS MOBILISÉS.
TOUTES et TOUS en GRÈVE et en MANIFESTATION le 22 MARS !

Les services publics sont facteurs de cohésion sociale et garants des solidarités. Le service public c’est « le patrimoine » de ceux qui n’en ont pas !

École, Hôpital, sécurité, services sociaux, municipaux, ferroviaire…… La Fonction Publique et les services publics en général contribuent chaque jour à la construction d’une société solidaire !

Le 10 octobre 2017 des milliers d’agents publics étaient en grève et en manifestations dans le pays pour demander des moyens suffisants afin d’exercer leurs missions, exiger l’abandon du jour de carence, une revalorisation du point d’indice, une véritable reconnaissance des qualifications et le maintien du code des pensions.

Le gouvernement répond aujourd’hui par la stratégie du choc. Avec la mission CAP 2022, c’est une stratégie d’attaques tous azimuts qu’il développe.

Attaques contre les missions, austérité imposée à l’hôpital public, démantèlement du service public ferroviaire, EHPAD institutionnalisant la maltraitance faute de moyens, fermeture de centres des finances, fermetures de classes, suppression d’emplois dans l’enseignement professionnel, privatisation de l’apprentissage et de la formation en alternance…..

AVANT DE METTRE à SAC LA RETRAITE PAR RÉPARTITION et le code des pensions en 2019.
 Le gouvernement programme la casse des missions : abandon de missions, transfert au privé, restructurations, 120 000 destructions d’emplois et mobilités forcées : NOUS RÉPONDONS NON !
 Le gouvernement programme la casse des solidarités et l’individualisation à tous les niveaux qui laissera les plus précaires et les plus démunis sur le bord de la route : NOUS RÉPONDONS NON !
 Le gouvernement veut casser le statut des cheminots avant de s’attaquer au statut général des fonctionnaires : contrats de droit privé, rémunération au mérite et à l’accompagnement des restructurations, plans de départs forcés (le volontariat est un leurre) pour ceux qui ne s’adapteraient pas, dégradation des conditions de travail : NOUS RÉPONDONS NON !

NOUS RÉPONDONS OUI :
 POUR une fonction publique au service de l’intérêt général, pour un traitement égal des usagers.
 POUR le renforcement des services publics et le développement de nouveaux services (petite enfance, perte d’autonomie, transition écologique….)
 POUR les solidarités et la cohésion sociale
 POUR le renforcement du statut et la titularisation des contrats précaires dans la fonction publique
 POUR l’abandon du jour de carence, la revalorisation du point d’indice et la reconnaissance des qualifications
 POUR le recrutement d’agents publics à la hauteur des besoins (hôpital, éducation, services financiers de contrôle, sécurité, pénitentiaire, justice etc….).

Lire la suite au format PDF

Tract intersyndical 22 mars 2018

Note de l’Union départementale de l’Ariège

À tous les Secrétaires Généraux des syndicats CGT du département de l’Ariège !

Le Jeudi 22 Mars 2018, une journée d’action, de grève est prévue pour défendre les Services Publics et la Fonction Publique.

Les mesures du gouvernement Macron vont impacter lourdement les conditions de travail des fonctionnaires ainsi que l’ensemble des agents du service public. Ces multiples restructurations vont être lourdes de conséquences pour les personnels mais également pour l’ensemble des usagers Ariégeois qui ne pourront plus bénéficier de ces services à la hauteur de leurs besoins.

L’objectif du gouvernement est clair, il souhaite et met tout en oeuvre pour faire disparaître l’ensemble de la fonction publique et les services publics dans un seul but, la PRIVATISATION.

Cela aura des conséquences dramatiques pour la population.
Nous sommes tous liés par ces sujets, tous concernés par l’avenir des services publics.

C’est pourquoi l’Union Départementale des syndicats CGT vous invite à vous inscrire dans ce mouvement, à déposer un préavis de grève pour cette journée d’action du Jeudi 22 Mars 2018.

Tous unis, en grève et dans la rue, nous avons la possibilité de faire changer les choses.

Face aux attaques successives que nous subissons chacun d’entre nous dans nos entreprises, salariés du privé ou agents du publics, actifs, sans emplois, retraités, rassemblons-nous.

Unissons nos forces pour défendre notre Service Public, notre Sécurité Sociale, nos écoles, nos acquis sociaux, durement gagnés par les luttes menées par nos aînés.

Note 3 UD 2018

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip