bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué de la Fédération CGT des Services publics | Lutte des agents territoriaux et citoyens de Chambéry pour le service public : oui à la négociation, non à la répression !

Les personnels territoriaux de Chambéry, avec le soutien de nombreux citoyens, sont engagés depuis plusieurs semaines dans un mouvement revendicatif unitaire, avec notamment leur syndicat CGT. Ce mouvement porte en particulier sur l’organisation du travail, les moyens budgétaires pour les missions de service public et les emplois.

La municipalité veut notamment supprimer des postes d’ATSEM pourtant indispensables au bien-être des enfants, à un service public de qualité dans les écoles maternelles et aux bonnes conditions de travail des agents.

Plutôt que de négocier, la municipalité entretient une situation de blocage et n’a pas hésité à faire évacuer par la force les manifestants, personnels territoriaux et usagers, venus au conseil municipal lundi 26 mars exprimer leurs revendications auprès des élus.

La Fédération CGT des Services publics dénonce avec force cette posture répressive. Elle affirme sa pleine et entière solidarité avec les agents en lutte, leurs organisations syndicales, les usagers mobilisés. Elle les encourage à poursuivre le combat avec détermination et confiance.

L’urgence est à l’arrêt de la répression, à la négociation et à la satisfaction des revendications du personnel et des usagers mobilisés pour un service public de qualité.

Montreuil le 28 mars 2018

2018_03_28_lutte des agents territoriaux et citoyens de Chambéry

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip