bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué CGT Drancy | Drancy, un fauteuil pour deux

La loi organique n° 2014-125 du 14 février 2014 a mis fin à la possibilité de cumuler un mandat de parlementaire avec une fonction exécutive locale. Les agents publics de Drancy demandant une rencontre avec le Maire Mme Aude LAGARDE, se retrouvent pourtant en réunion avec un, Jean Christophe LAGARDE, Député.

Y A T-IL UN PILOTE A LA MAIRIE DE DRANCY ?

Les fonctionnaires et les citoyens de Drancy ont besoin d’avoir l’identification claire de l’autorité sur leur Ville. En effet, Aude LAGARDE avance qu’elle appliquera la loi pour le jour de carence ! On croirait entendre par cette injonction son prédécesseur, l’ancien Député- Maire !

Nous demandons à Aude LAGARDE, d’appliquer à son mari avec la même virulence, la loi précisant que les députés ne pourront plus recevoir ou conserver de délégation des pouvoirs du Maire, y compris celle du personnel.

En effet, par un mail (involontairement ?) transmis à un agent, nous découvrons que le Directeur des ressources humaines obéit, non pas aux consignes de la Maire mais aux ordres du Député.

Ainsi, nous apprenons le licenciement de principe, d’un agent, animateur jeunesse, fonctionnaire. (30 000 € d’économie apparente, enfin pas vraiment pour 2018...)

Dans la forme, comme avec les 120 000 futures suppressions de postes et d’emplois de fonctionnaires prévus, pendant une année, il sera en sureffectif : PAYE à 100 % par les Drancéens sans pouvoir remplir ses missions statutaires !

Mais pourquoi le Député de Drancy, gère t’il personnellement ce dossier en toutes illégalités et en abus de pouvoir ? Ce ne serait pas une procédure de sanction mais, soit disant, pour une économie due à la forte baisse de dotation de l’État 2018 !

La CGT, demande l’annulation de cette décision, et interroge, le Préfet, le Président de l’Assemblée Nationale sur l’application de la loi ainsi que le Président du CIG qui va accueillir pendant les 2 années suivantes cet agent payé à 100 % mais sans emploi.

NOUS N’ACCEPTONS PAS QUE L’EMPLOI PUBLIC VERS LA JEUNESSE DE DRANCY SOIT EN DIMINUTION, NOTRE JEUNESSE A BESOIN DE L’ACTION PUBLIQUE QUI POUR NOTRE SOCIÉTÉ N’A PAS DE PRIX !

Drancy, le 28 3 2018

Communiqué de presse Drancy - Non cumul de mandat 28 mars 2018

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip