bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

CGT Territoriaux d’istres | Communiqué de presse : non à la suppression de 10 jours de congés

Réunis en assemblée générale avec la CGT, plus d’une centaine d’agents de la ville d’Istres ont rejeté en bloc la suppression de 10 jours de congés et ont voté la non-signature du protocole d’accord par l’organisation.

Suite aux préconisations de la chambre régionale des comptes concernant le volet temps de travail des agents de la ville d’Istres, la municipalité a décidé de supprimer 10 jours d’acquis sociaux au personnel.

Aucune concertation, aucun travail en amont et analyses préalables n’ont eu lieu avec les organisations syndicales, comme stipulés dans les lois Déontologie, Dialogue Social ainsi que la circulaire du 31 mars 2017 relative à l’application des règles en matière de temps de travail.

Les agents sont obligés de se positionner sur trois choix :
- 35 h/semaine : perte de 10 jours de congés
- 36 h/semaine : perte de 5 jours de congés
- 37 h/semaine : aucune perte de congés

Parallèlement, la CGT a travaillé avec les agents du service de la Police Municipale et ceux de la Vidéoprotection sur leurs conditions et cycles de travail, nos demandes de rendez-vous auprès du premier magistrat de la ville sont restées lettre morte.

Dans un courrier que nous avons adressé au maire, nous avons pointé les dysfonctionnements dans le processus de mise en place de cette mesure et nous avons avancé des propositions, aucune réponse non plus (copie du courrier ci-jointe).

La préconisation de la CRC n’oblige pas la municipalité à revenir sur ces acquis. De plus, en abrogeant la délibération du conseil municipal les couvrant (n°348/01 du 13 décembre 2001), les autres jours supplémentaires dont bénéficient les agents seront automatiquement mis en illégalité. Il nous semble que d’autres préconisations bien plus importantes devraient être réglées en priorité avant de s’attaquer aux droits de l’ensemble du personnel.

Les répercussions ne seront pas sans conséquences, avec des impacts sur la vie familiale, financiers, sur la santé physique et psychologique des agents, sur la motivation, sur la qualité du service rendu, sur l’emploi, et au-delà, selon la façon dont cette mesure est appréhendée, sur la qualité et l’efficience du service public lui-même.

Le salaire des fonctionnaires est gelé depuis des années. Pour compenser ces pertes financières, une tolérance était accordée quant à l’attribution de jours complémentaires. Mais aujourd’hui, le gouvernement, dans sa logique libérale, cherche à étriquer les droits des fonctionnaires, baisser les dotations des collectivités, dans le seul but de marchandiser ou de supprimer les services publics au profit du privé, sans se soucier des usagers, de l’intérêt général et de la réponse aux besoins.

L’Assemblée Générale des agents a décidé d’organiser plusieurs mouvements de grèves et de protestations. Le premier aura lieu le JEUDI 29 MARS 2018. Rendez-vous est donné devant la maison des syndicats à 9 h 30.

Communiqué de presse suppression des 10 jurs agents ville d’Istres
Courrier gestion du temps

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip