bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Motion du 5e congrès du syndicat CGT du Conseil départemental de Haute-Garonne

Le droit du travail, l’enseignement, le bac, le droit d’asile, l’apprentissage, le logement, la santé, la dépendance, la formation professionnelle, l’agriculture, l’ISF, le chômage, la SNCF, la fonction publique et bientôt la justice, les retraites et les institutions.

Macron en moins d’un an a accéléré le rouleau compresseur des réformes ultra libérales au servicedu capital où progrès rime avec retour en arrière et en bon populiste il joue le privé contre le public, les salariés contre les chômeurs, les jeunes contre les vieux, les citoyens contre leurs élus.

Le capital et les réactionnaires n’ont jamais digéré les conquis des mouvements sociaux de 1936, du CNR et de mai 68 et n’ont de cesse de les détruire. En MACRON ils ont trouvé un parfait exécutant.

Il n’est plus temps de s’interroger pour savoir si les intérêts des cheminots et ceux des fonctionnaires sont les mêmes ou si la hausse de la CSG pour les retraités a un rapport avec le chômage des jeunes : la convergence des luttes est une évidence.
Des grèves et des actions de toutes sortes sont en train de se développer et doivent s’amplifier dans plusieurs secteurs.

Au Conseil Départemental les causes de mécontentement sont nombreuses : conditions de travail dégradées, jour de carence rétabli, manque de personnel, réorganisations destructrices, territorialisation, de plus en plus de recrutement de contractuels, déroulement de carrière clientéliste (CAP A de novembre 2017 truquée), … stagnation voire baisse des salaires avec la CSG. De plus,
l’administration s’attaque régulièrement aux agents en imposant des mutations forcées, en remettant en cause les droits des agents…non reconnaissance quasi systématique des accidents de travail…non reconnaissance du harcèlement moral, non prise en compte de la souffrance des agents des collèges qui sont sous la double autorité (conseil départemental, éducation nationale).

Comme si cela ne suffisait pas, le Conseil Départemental se rend coupable d’atteinte aux libertés syndicales en s’en prenant régulièrement et individuellement aux représentants du personnel.

Nous le répèterons encore et toujours, nous ne laisserons pas faire et la CGT CD31 prendra toutes ses responsabilités. « Lorsque l’on s’attaque à un militant de la CGT, c’est toute la CGT que l’on attaque. »

En pleine conscience de la période qui s’ouvre, les délégués, réunis en congrès, décident de s’engager dans les luttes à venir et de mobiliser les agents du Conseil Départemental dans les combats nécessaires à mener dans les semaines à venir. Pour cela, ils s’engagent à tenir partout des HMI, des assemblées générales du personnel et proposeront des actions pour se faire entendre à la fois de nos élus locaux et nationaux !

Mise en place des 32h, augmentation significative du point d’indice, abandon du jour de carence, renforcement du statut et création massive de postes, passage à l’avancement de grade et à la promotion interne à 100% des promus/promouvables sont autant de revendications que nous porterons haut et fort pour renforcer et développer nos services publics !


Télécharger au format PDF :

Moition du 5e congrès du syndicat CGT du Conseil départemental de Haute-Garonne

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip