bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Syndicat CGT des Territoriaux d’Achères : Communiqué suite à l’action du lundi 9 avril

Environ 200 agents (pratiquement tous les services de la collectivité étaient représentés) se sont rendus à 9h30 ce lundi 9 avril 2018 en mairie, suite à la diffusion d’une note présentant un projet de refonte des congés. Ils ont réaffirmé au Maire qu’ils s’opposaient aux 3 options sur le temps de travail qui visent à la remise en cause de leurs acquis sur les congés annuels, les congés exceptionnels et les RTT.

Ce message s’adressait également à l’ensemble des membres du groupe de travail chargés d’approfondir le sujet !!!

Face au niveau de la mobilisation et à la détermination des agents présents, le Maire a, dans un premier temps, reconnu que « la note était certainement maladroite », « qu’elle n’était pas ferme et définitive », « qu’il y avait la possibilité de négocier » et peut-être « d’arriver au même nombre de jours de congés ». (Mais à la fin de la rencontre, le Maire a fait volte-face et a nié avoir tenu ces propos !!!)
Il a admis comprendre le mécontentement du personnel mais la situation financière étant délicate et devant se conformer à la loi (les fameuses 1607 heures), il considère indispensable de revoir nos acquis.

Il lui a été rappelé d’une part, l’origine des acquis et, d’autre part, que la loi n’interdisait pas de travailler moins de 1607 heures grâce au principe de libre administration des communes. S’il souhaite des conditions de travail modernisées pour 2019 (comme précisé dans sa lettre de ce vendredi en réponse au tract du syndicat), cela ne peut pas passer par une diminution du nombre de jours de congés et/ou une augmentation du temps de travail.
Si tel est son objectif, cela se traduira par des frais de garde supplémentaires des enfants pour certains agents et une aggravation des conditions de vie au travail pour tous.

Le Maire a tenté de se justifier en faisant référence au rapport de la Chambre Régionale des Comptes qui constate (en page 43) du fait de nos acquis sur les congés, un sureffectif théorique de 15,72 ETP (Equivalent Temps Plein).
Il lui a été lu les 2 recommandations de la CRC : Fiabiliser les chiffres de l’effectif communal et Mieux contrôler les heures supplémentaires. Aucune recommandation sur le temps de travail dans ce rapport !!!

Il a donc été demandé au Maire quel était l’objectif de supprimer des congés et/ou d’augmenter le temps de travail… Pas de réponse si ce n’est celle du DRH qui confirme la possibilité d’économiser 15,72 ETP en réorganisant le temps de travail sur la base de 1607 heures.

Devant la détermination des agents présents qui n’ont pas voulu quitter la salle, le Maire a annulé la première réunion du groupe de travail.

A l’issue de cette mobilisation, décision a été prise de demander aux représentants CGT de participer à la prochaine réunion du groupe de travail afin d’être les porte-parole du personnel et de veiller à la sauvegarde des acquis.

Les représentants du personnel se sont engagés à faire le compte rendu de chacune des réunions par le biais des Heures d’Informations Syndicales lors desquelles un point sur l’avancée du projet sera systématiquement fait.

Et s’il en était besoin, le personnel serait appelé à une nouvelle mobilisation.

Communiqué

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip