bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

CGT Conseil Départemental de Seine Maritime | Soutien au combat du peuple Palestinien

Gaza : stopper les assassinats de civils désarmés !
Soutien aux combats du peuple palestinien

Le vendredi 30 mars 2018 : nouveau massacre par l’armée israélienne
Les habitants de GAZA, commémorent chaque vendredi, depuis le 30 mars dernier et jusqu’au 15 mai*, la « Journée de la Terre », la grande marche pour le retour vers les terres confisquées par Israël.

Cette journée de la terre a lieu chaque année depuis 1976 et commémore l’assassinat des militants palestiniens par l’armée d’occupation israélienne lors de la grève générale lancée en Galilée contre la confiscation des terres.

Les deux millions d’habitants de Gaza, dans leur très grande majorité descendants des réfugiés expulsés de chez eux en 1948, sont contraints de vivre dans 365 km2 – densité de population la plus élevée au monde – subissent depuis 10 ans le blocus imposé par l’État d’Israël et par celui d’Egypte.
Le droit au retour des réfugiés est ancré, rappelons-le, dans la résolution N°194 des Nations Unies.

Cette marche du 30 mars 2018 est pacifique mais elle s’est terminée dans l’horreur : 17 personnes sont tombées sous les balles – réelles – de l’armée israélienne et plus de 1400 autres ont été blessées.

Encore une fois, Israël a bafoué les droits humains et le droit international.
La CGT condamne sans équivoque ce nouveau massacre perpétré par l’occupant israélien contre les populations de Gaza.

La CGT se déclare pleinement solidaire des travailleur-e-s et des populations de tous les territoires occupés.

Réunis en congrès les 10 et 11 avril 2018, notre syndicat CGT du Conseil Départemental 76 réaffirme avec toute la CGT son engagement
- Pour la reconnaissance des droits du peuple palestinien (fin de l’occupation et de la colonisation des territoires palestiniens, droit au retour des réfugiés palestiniens),
- contre toute répression des militants palestiniens luttant pour les droits démocratiques,
- pour la libération immédiate de tous les prisonniers politiques palestiniens dont AHED TAMIMI, et SALAH HAMOURI,
- pour l’interdiction sur le territoire européen des produits confectionnés en territoires occupés jusqu’à l’établissement de la démocratie, et, immédiatement, pour la levée de toute sanction à l’encontre des associations organisant le boycott de ces produits
- pour la levée immédiate du blocus israélien et égyptien
- pour des sanctions contre Israël

*(date de la création de L’État d’Israël en 1948)

Motion - 11e congrès du syndicat CGT du CD 76

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip