bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Conseil Départemental des Côtes d’Armor (22) | Tract et préavis de grève

C’est toutes et tous en grève, le 19 avril !

  • à Saint-Brieuc - parc des promenades à 11 heures pour se rendre en manifestation à la préfecture puis à la gare SNCF
  • à Lannion - 10h30 devant la gare SCNF
  • à Guingamp - 18 heures parvis de la gare SNCF

Monsieur le Président,

En dépit de la forte mobilisation unitaire des 10 octobre 2017 et 22 mars 2018, plus les semaines passent, plus il se confirme que le Président de la République et le gouvernement demeurent sourds aux légitimes revendications portées par les agents à l’occasion de ces mobilisations.

Le gel de la valeur du point est maintenu, le jour de carence rétabli, l’injuste hausse de la CSG, les coupes budgétaires et suppressions d’emplois confirmées.

De nouveaux projets viennent encore noircir un tableau pourtant déjà bien sombre.
Tout laisse craindre en effet que CAP 22 ne s’avère être qu’une opération visant à habiller de profondes remises en cause des missions publiques, ce que confirment les annonces inacceptables faites le 1er février qui, si elles sont appliquées, constitueraient à la fois une menace grave contre le Statut Général de la Fonction Publique et contre tou.te.s les agent.e.s qui la font vivre.

Ces politiques vont venir fortement aggraver une situation où déjà, que ce soit dans les administrations de l’État, dans les hôpitaux publics ou dans les collectivités territoriales, on ne compte plus les services fonctionnant dans des conditions dramatiques, sans les moyens nécessaires – qu’ils soient humains ou budgétaires – et dans lesquels les conditions de travail sont détériorées comme jamais.

IL EST IMPÉRATIF ET URGENT DE CHANGER DE DIRECTION !

Parce que la Fonction Publique, avec ses fonctionnaires, est garante de l’intérêt général de la population, Parce que les moyens existent pour mettre en œuvre des orientations de progrès social pour tous,
Parce que nous voulons un service public moderne et efficace,
NOUS REVENDIQUONS :

Politique publique :
- Arrêt du processus de réforme territoriale s’il ne vise qu’à accroître la précarité
- Refus des annonces formulées dans le cadre du projet « Action publique 2022 »
- Mobilisation de moyens financiers pour un fonctionnement efficace des services publics
- Respect de la démocratie sociale, du syndicalisme et de ses moyens de fonctionnement.
- Maintenir les droits et prérogatives des instances représentatives du Personnel : CT, CAP, CHSCT…

Conditions de travail :
Instauration des 32h pour réduire le chômage et garantir de meilleures conditions de travail
- Création d’emplois statutaires et remplacement des départs à la retraite
- Plan de titularisation des contractuel.le.s afin de combattre la précarité
- Respect de l’égalité professionnelle
- Cotisation augmentée à 3% pour le CNFPT afin que la formation soit un droit pour tous.

Carrière et Rémunération :
- Augmentation du point d’indice avec rattrapage et de meilleures évolutions de carrière
- Abrogation du jour de carence
- Abrogation du RIFSEEP
- Abandon de l’augmentation de la CSG et rétablissement d’une Sécurité Sociale solidaire et universelle.
- Défense et pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers.

Nos organisations soutiennent toutes les mobilisations à venir, dans les trois versants de la Fonction publique, pour défendre des services publics de qualité, accessibles à toutes et tous, avec amélioration des conditions de travail. Pour contribuer à la satisfaction de ces revendications, une campagne d’information et d’alerte des personnels est engagée.

Pour le Conseil Départemental des Côtes D’Armor, la CGT du CD22 demande :
- Des moyens humains et financiers nécessaires, à hauteur des besoins du public et des usagers.
- L’abrogation de la journée de carence pour toutes et tous.
- Avancement de grade :
Seules les critères « fonction et expertise » sont retenues pour l’avancement de grade se rajoute « suggestion » pour le groupe de fonction ces 3 critères déterminent l’IFSE.
La CGT demande de favoriser en priorité le déroulement de carrière et pas seulement le Régime Indemnitaire(RI).
Pour rappel le RI est très peu pris en compte pour la pension de retraite (RAFP).
Un déroulement de carrière est plus favorable pour l’agent.e., quand celui-ci ou celle-ci intègre une nouvelle collectivité, alors que le RI reste à l’appréciation de l’autorité territoriale.
Nous demandons la suppression des critères de départage des agent.e.s relevant de la filière technique des établissements d’enseignement.
- Mobilité :
Critère inégalitaire selon l’endroit où les agent.e.s travaillent,
Exemple : MDD de Rostrenen, quelle possibilité de mouvement, par rapport à l’offre qui peut être faite sur la MDD de Saint-Brieuc,
La CGT demande le retrait de ce critère pour l’avancement de grade,
Nous réaffirmons la révision des ratios d’avancement de grade
Nous demandons des ratios à 100 % pour l’avancement de grade des agents remplissant les conditions
statutaires et que toutes les mobilités soient vues en CAP.

PAR CONSÉQUENT,

Le syndicat CGT du Conseil Départemental des Côtes d’Armor, dépose un préavis de grève de 0 à 24 h, les 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29 et 30 avril 2018, pour l’ensemble des agent.e.s du Conseil Départemental préavis leur permettant de participer aux actions qui sont organisées en territoire.

Nous vous adressons, Monsieur le Président, nos sincères salutations.

La secrétaire générale
Annie Dacalor

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip