bandeau
Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

11e conférence de l’UFR - Infos pratiques, mandats, propositions de candidatures, document préparatoire...

La 11e conférence de l’UFR se déroulera du lundi 30 septembre au 3 octobre 2013 aux Sables-d’Olonne.

Cette ville de droite accueillera pour la première fois un grand évènement de la CGT.

Gageons que cette ville célèbre pour le Vendée Globe donnera le vent en poupe à la CGT.

Tous et toutes nos militant-es de la CSD, l’USR, l’UL, l’USLR, seront sur le pont pour la préparation et la réussite de cette conférence.
Pendant ces 4 jours, toutes les questions et préoccupations des retraité-es seront abordées et celles-ci sont nombreuses : pouvoir d’achat, protection sociale, logement, sécurité, santé…

Autant de sujets qui nous concernent tous.

Le document d’orientation ci-après reprend nos propositions et analyses.
Celles-ci doivent encore être complétées et améliorées.
Dès à présent, au sein des sections syndicales, des syndicats, des CSD, mettons-les en débat.

Rendons ce texte encore plus riche par des amendements élaborés collectivement afin qu’il soit ainsi l’appropriation de tous.

Toutes les contributions doivent parvenir avant le 29 mai 2013 dernier délai afin d’être intégrées à la version finale.

Si les revendications posées sont centrales, une place importante du document est également consacrée à la syndicalisation.

Nous pouvons nous féliciter d’une augmentation de près de 25 % du nombre de syndiqué-es retraité-es durant ce mandat. Nous poursuivrons cette progression tout au long du prochain mandat.

Pour autant, pouvons-nous nous satisfaire que tant de syndiqué-es actifs/ves cessent leur adhésion au passage en retraite, et que tant d’agents n’aient jamais pris une carte syndicale ?

La continuité syndicale et la syndicalisation sont des enjeux majeurs pour la CGT et pour créer les rapports de force nécessaires. C’est tout l’enjeu du syndicalisme retraité.

L’allongement de l’espérance de vie transforme la société et d’ici quelques années, près d’un-e citoyen-ne sur quatre sera retraité-e.

Cela donne un espace de syndicalisation inégalé et un devoir pour nous de l’occuper.

Nous devons donc structurer notre outil syndical, composé d’actif-ves et de retraité-es, issu-es de chaque département pour irriguer l’activité de l’UFR du local au national.

Les CSD sont invitées à désigner un -e correspondant-e départemental-e
actif-ve ou retraité-e pour assurer cette animation. Il/elle serait mandaté-e avec l’accord du syndicat pour participer aux travaux de la conférence.
La future Commission Nationale de l’UFR devra être composée de 25 à 27 membres actifs-ves et retraité-es, issus-es de chaque région qui travailleront en lien avec les CFR.

Voilà un projet de structuration et de composition de la future direction de l’UFR qui reste à préciser et à valider pour une UFR qui prend toute sa place au sein de la Fédération, comme le congrès fédéral l’a adopté dans sa décision n°20, ainsi que dans les USR, et dans les ULSR.

Construisons une UFR combative pour tous les retraité-es et futur-es retraité-es.

À vous d’y contribuer. Pour y parvenir, l’implication de toutes et tous nos militant-es est indispensable.

Dossier spécial 11e conférence de l’UFR - Mars 2013

Mentions légales -  Site réalisé sous Spip